Bafilo: à quoi sert un marché pour une population éprise de liberté ?

Un hangar d’un nouveau marché vide à Tchamba

On l’annonçait samedi, dame Victoire Dogbé posait une première pierre la veille pour la construction d’un marché à Bafilo. Bafilo, l’une des villes qui souffre le martyr de la répression militaire depuis le 19 aout. Mais, pour un peuple qui a soif de liberté, que représente un marché?

L’eau, l’électricité sont « données » 50 ans après le long règne des Gnassingbé. Maintenant, c’est une nouvelle page de construction des marchés qui s’ouvre. Pure diversion d’un régime qui ne sait plus où mettre la tête dans la mesure où, il est désavoué de tout part.

D’aucuns diront que la politique de Développement à la Base de ce ministère qui engloutit des milliards pour des résultats maigres est en marche. Mais, ces marchés fantômes que ne cesse d’ériger dame Victoire Dogbé sur toute l’étendue du territoire Mango, Tandjouaré, Niamtougou, Notsè, Kpalimé, Baguida, Ketao, maintenant Bafilo etc. sont boudés par les populations.

La preuve est là. Les anciens sites des grands marchés de Kara et de Lomé partis en feu sont toujours animés que les nouveaux sites construits. Alors pourquoi continuer à construire des marchés qui seront boudés par les populations? Des hôpitaux pour les soins, des équipements dans ces hôpitaux seront les bienvenus!

Revenons à la ville de Bafilo. Comme si de rien n’était après avoir arraché à cette ville un jeune élève, la grande nouvelle c’est la construction d’un marché! Que du cynisme! Et Victoire Dogbé ose prêcher la paix à cette population! Laquelle? Celle de la minorité qui ne veut sous aucun prétexte être perturbée dans sa zone de confort ou de la majorité qui ne réclame que ses droits brimés?

Difficile de comprendre toute cette farce quand on vit sous une dictature vieille de 50ans!

M E

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.