Avant-projet de loi de finances 2023 : hausse de 4%, moitié dédié au social, renforcement de l’inclusion

Avant-projet de loi de finances 2023 : hausse de 4%, moitié dédié au social, renforcement de l’inclusion

(Togo Officiel) – Au Togo, le gouvernement a adopté vendredi, lors de sa réunion hebdomadaire, l’avant-projet de loi de finances, pour l’exercice 2023. Le budget, proposé dans un contexte de crises multiples, est projeté à 1.957,9 milliards FCFA en ressources et charges.

Concrètement, il s’agit d’une hausse de 4,4% par rapport à la loi de finances rectificative de 2022, récemment équilibrée à 1.875,8 milliards FCFA. Les recettes budgétaires sont quant à elles, attendues à 1.187,2 milliards FCFA, soit une augmentation de 117 milliards (+10,9%).

1 Finance copy

50% consacré aux dépenses sociales

Dans la continuité des précédents budgets et tout en poursuivant la mise en œuvre de la loi de programmation militaire, l’exécutif maintient ses engagements en consacrant de nouveau, une importante part aux secteurs sociaux (santé, éducation, développement à la base, etc..).

Ainsi, 623,4 milliards FCFA sont prévus. Un montant en hausse de près de 20% par rapport au budget 2022 où 522,2 milliards FCFA ont été consentis.

Une batterie de mesures innovantes annoncées

Le projet de budget pour 2023 voit également plusieurs mesures nouvelles proposées, dans le but en ligne avec la poursuite des actions d’inclusion sociale et l’amélioration du climat des affaires.

Sont notamment annoncées, l’exonération du matériel et des engins utilisés dans les BTP pour soutenir les entreprises, la déductibilité des primes versées pour l’assurance maladie des salariés, la baisse de la patente, pour accompagner notamment les revendeuses de pagne et rendre compétitifs les prix des tissus.

Par ailleurs, la TVM reste suspendue au profit des transporteurs. Enfin, l’exonération de la TVA sur les cantines scolaires est maintenue, et élargie désormais aux cantines universitaires et d’entreprises.

Les mesures sociales de 2022 seront poursuivies

Dernier point notable dans ce projet, la poursuite des mesures sociales prises par le gouvernement en 2022, afin de lutter contre la cherté de la vie et améliorer les conditions des populations. “Le budget de l’Etat, exercice 2023, financera également la poursuite du programme d’urgence de renforcement de la résilience dans la région des savanes”, promet en outre l’exécutif.

L’enjeu pour le gouvernement, explique le Secrétaire général, Kanka-Malik Natchaba, est de renforcer l’inclusion”.

Le projet final devrait être soumis très prochainement aux députés pour validation.

Source : RepubliqueTogolaise.com