Au Togo, un jeune autodidacte fabrique des panneaux solaires intelligents

Lallé Nadjagou, un jeune inventeur Togolais a fabriqué un panneau solaire qui suit le mouvement du soleil. Et grâce au nettoyeur automatique, il reste propre et efficace quel que soit le temps ou la saison.

L’Afrique représente une source intarissable d’énergies solaires. Dans de nombreux pays, les autorités fabriquent des centrales solaires pour combler leur déficit énergétique.

On constate de plus en plus des ménages qui installent des plaques solaires afin d’éviter de subir les effets néfastes des délestages qui sont parfois récurrentes dans certaines zones du Continent.

Mais est-ce que ces plaques solaires résistent aux intempéries ? Elles peuvent s’endommager après une pluie torrentielle par exemple.

C’est cet état de fait qui a poussé le togolais Nadjagou Lallé, entrepreneur dans le secteur de l’énergie solaire a inventé des panneaux solaires intelligents.

« Mon invention est le Solar Tracker et Panel Cleaner. Le problème que nous essayons de résoudre est de rendre les panneaux solaires plus efficaces, peu importe la météo ou la saison », déclare-t-il.

« La façon dont cela fonctionne, c’est que j’ai câblé le système électronique pour qu’il se déplace dans la direction du soleil. Dès qu’un côté du panneau est à l’ombre, le capteur active le mécanisme en l’inclinant de l’autre côté », explique Nadjagou Lallé.

« Ainsi lorsque notre panneau suit le mouvement du soleil, nous augmentons la capacité de charge de 45% par rapport aux modèles fixes », affirme-t-il.

« J’ai eu la chance de participer à de nombreux voyages scientifiques, parfois dans des villages très reculés. Là, j’ai remarqué que les lampadaires solaires ne s’allumaient pas ou pendant la saison sèche, car les vents de l’harmattan recouvraient les panneaux de poussière et de sable. »

« Nous avons maintenant un système automatique qui nettoie la poussière des panneaux, leur permettant de se charger beaucoup plus rapidement car la surface est claire. »

Le cout de production d’une unité tourne autour de 270 dollars, soit plus de 170 000 francs CFA. Le jeune prodige est confronté à un manque de fonds. Pour la création du prototype, il a utilisé du matériel recyclé.

« Ma machine est principalement fabriquée à partir de matériaux recyclés. J’ai dû négocier les prix avec les fournisseurs locaux, des soudeurs aux métallurgistes. J’ai également récupéré de vieilles pièces de voitures dans les garages et les dépotoirs, ainsi que des composants électroniques et des capteurs. Je rapporterais tout à la maison pour travailler dessus ici. »

Pour accroitre sa production et mettre sur le marché des panneaux solaires de qualité, il faut forcément un apport financier important.

« Nous avons toute cette innovation, mais le principal problème ici est de collecter des fonds pour nous aider à fabriquer un produit de haute qualité. Ce que nous recherchons, ce sont des sponsors qui ont la vision et l’ambition d’aider les jeunes inventeurs africains et de vraiment travailler ensemble sur le long terme. »

« Un autre défi consiste à rendre ce système moins coûteux afin qu’il soit abordable pour tous. »

Lallé Nadjagou, l’autodidacte

L’inventeur des panneaux solaires intelligents est autodidacte. Il est doté d’une intelligence naturelle et a une grande passion pour l’univers de l’énergie.

Conscient que l’on ne peut pas tout faire seul, il est allé à la rencontre de candide Leguede, responsables d’un incubateur. Cette dernière l’a pris sous son aile.

« Il est venu dans notre incubateur afin que nous puissions l’aider, d’abord pour promouvoir son invention, mais aussi en termes de construction d’un modèle d’affaires, de marketing, de gestion, d’avoir un plan d’affaires et d’avancer dans son parcours de recherche de financement », affirme Candide Leguede.

« Il est vraiment talentueux et met toute sa créativité et son imagination dans ses inventions. Il n’a appris qu’un peu à l’école, mais il met tellement d’efforts dans son travail pour finalement faire quelque chose de grand », renchérit-elle.

« C’est un fonceur, il est dynamique et veut réussir. Il est aussi très attentif aux conseils que nous lui donnons. »

Les panneaux solaires intelligents ont obtenu un brevet. Une étape importante pour lui. Car son objectif est de commercialiser son invention un peu partout au Togo.

Comment utiliser le Panel-Cleaner si dans une zone, l’accès à l’eau n’est pas facile ?

« Si vous n’avez pas beaucoup d’eau, il y a deux options : Tout d’abord, vous n’avez pas besoin de régler le mécanisme pour pulvériser vos panneaux tous les jours. Vous pouvez simplement le régler pour pulvériser une fois par semaine et cela devrait déjà les aider à mieux fonctionner. » explique Nadjagou Lallé.

« La deuxième option est que vous pouvez utiliser une sorte d’essuie-glace qui n’a pas besoin d’eau, il nettoie simplement la poussière des panneaux en les balayant. » poursuit le jeune homme.

Est-ce que les ménages peuvent installer les panneaux solaires intelligents chez eux ?

« Oui, c’est possible », clarifie Lallé.

« Parce que le mécanisme peut être monté sur n’importe quelle taille ou type de panneau. Donc, si vous avez déjà un panneau solaire, vous pouvez simplement acheter le système et placer votre panneau dessus. »

Des experts en Energie approuvent le travail remarquable abattu par Lallé. C’est le cas de Yao Azoumah, Président directeur Général de KYA Energy Group. Néanmoins, l’enseigneur-chercheur lui donne quelques précieux conseils.

Conseil 1 : Pesez le pour et le contre

« Lorsque vous avez une idée innovante, vous devez vraiment la développer et déterminer quels sont les avantages et les inconvénients. »

« Essayez de minimiser les inconvénients et de mettre en évidence les avantages afin de pouvoir travailler à un prototype. »

Conseil 2 : Rendez votre prototype attractif

« Maintenant, votre prototype doit être beau, car cela comptera pour les investisseurs. Si votre prototype est laid, ils ne commenceront même pas à réfléchir à son fonctionnement réel. J’encourage donc les jeunes innovateurs à prêter attention aux aspects visuels de leurs inventions. Votre produit doit être fonctionnel, oui, mais il doit aussi être présentable. »

Conseil 3 : N’abandonnez pas !

« Enfin il ne faut pas baisser les bras, car il y aura beaucoup de personnes sur votre parcours qui tenteront de vous décourager, de vous dire « ça ne marchera jamais » ou « vous ne trouverez jamais d’investisseur ». Vous devez faire preuve de persévérance et de courage et donner suite à vos idées – c’est ce qui vous permettra de vous démarquer de la foule. »

Au Togo, 92% des personnes qui vivent en milieu rural n’ont pas accès à l’électricité, d’après l’Agence togolaise d’électrification rurale.

En 2018 , 3% de l’électricité provient de sources d’énergie renouvelables.

En ce qui concerne le rendement moyen des panneaux solaires, il se situe entre 10% et 20%.

Ces chiffres démontrent que le Togo, à l’instar de nombreux pays africains ont de réel problèmes d’accès à l’électricité. Les autorités gagneraient à encourager et à accompagner des jeunes entrepreneurs comme Lallé qui tente de résoudre avec leur maigres moyens des problèmes structurels dans leur pays.

www.bbc.com/afrique

Source : icilome.com