Au Togo de Faure Gnassingbé, de l’immoralité à la perdition

 Il ne se passe plus de jour où notre pays le Togo ne connaisse son lot de mensonges, de dénigrements, de traîtrise et de tueries.


Les faits sont si parlants et attestent, sans l’ombre d’aucun doute, que les Togolais ont perdu leur âme.

C’est un peuple dézingué par l’immoralité au point qu’aucune des valeurs qui fondent l’Homme ne résistent à la pourriture que nous autres Togolais sommes devenus.

A LIRE AUSSI: Nouveau PM: la nouvelle prophétie qui fait bouger le palais de Lomé 2

Notre pays dans tous ses compartiments ressemble point pour point à Sodome et Gomorrhe, deux villes décrites dans la Bible comme étant au sommum de la perversion et détruites par Dieu, sauf Loth et sa famille.

Ce n’est pas de gaité de coeur ni par plaisir que j’écris ces lignes. Non, c’est parce que je suis profondément sous le choc des évènements immoraux qui se déroulent devant moi et dans l’indifférence quasi absolue de notre peuple. Mentir, voler, tuer sont devenus des faits banals de notre société.

Pire, ces vilennies confèrent à ceux à qui c’est devenu une seconde nature, d’être la coqueluche populaire. En somme, les menteurs, les voleurs, les tueurs chez nous au Togo sont ceux qui ont pignon sur rue. C’est faible de dire que notre pays est totalement déliquescent. Il a tout perdu puisque la gangrène est si avancée qu’il nécessite une solution radicale.

La source du mal

Quoique chaque société, depuis la nuit des temps a ses tares, les maux dont souffre tragiquement notre pays aujourd’hui puisent leurs racines dans l’acte ignoble qu’est l’assassinat déguisé en coup d’État militaire du premier Président de notre pays, Sylvanus OLYMPIO, le 13 janvier 1963.

A LIRE AUSSI: Togo: peur et débandade à la Dynamique Mgr Kpodzro

Ceux qui sont les maîtres penseurs d’un tel acte visaient la dénaturation et la dislocation de notre société. Une société togolaise trop intelligente pour eux et succeptible de mettre à mal leur plan diabolique de domination.

Ces maîtres à penser se sont appuyés sur des Togolais loufoques, amnésiques de patriotisme qui sont devenus, à travers cet assassinat crapuleux, les dirigeants du Togo sans l’once d’aptitude à gouverner un pays.

Pour donc asseoir leurs mains mises sur le pays, ces dirigeants de pacotilles sont passés par maintes artifices basés sur le mensonge, la délation, le clientélisme et l’ethnicisme.

Aussi ont-ils peu à peu fait grandir la peur du gendarme au sein de la masse par des emprisonnements et des assassinats politiques pour juguler toute contestation du peuple.

57 ans durant, les valets locaux à la solde de l’extérieur ont si bien travaillé que notre pays qui hier est un exemple de vertus est en passe aujourd’hui de sombrer corps et biens.

A LIRE AUSSI: Hôtel 2 Février : 300 employés en chômage dès lundi !

C’est bien dans notre pays sous la ferrure des Gnassingbé que des enfants sont allés sur les médias publics dénigrer leurs géniteurs sans encourir de blâme mais plutôt récompensés pour avoir foulé au pied le 4eme commandement, TU HONORERAS TON PÈRE ET TA MÈRE…

C’est toujours sous nos yeux que des épouses, des parents sont allés vendre leurs maris ou leurs proches aux tenants du pouvoir pour de l’argent. C’est également chez nous que des groupes de jeunes liseurs de motions vont devant le chef de l’État pour débiter des histoires toutes cousues de file blanc pour des gratifications.

C’est aussi au Togo que pour avoir de la promotion au travail, monter en grade dans l’armée ou pour être nanti, point besoin de travailler, il faut tout juste mentir, voler ou tuer.

Et, pour parachever l’oeuvre diabolique de destruction de la société togolaise, c’est par là dépravation des mœurs émitoufflée dans le vecteur qu’à été l’animation politique que notre pays a perdu toute valeur morale. C’est vraiment ahurissant

la propension du Togolais à faire corps avec le mensonge et l’appât du gain facile.

Les défis de l’heure

Les évènements qui se déroulent chaque jour dans notre pays, nous enfoncent de plus en plus dans la perdition.

Tenez, lorsque le président de la Cour constitutionnelle avec son âge bien avancé traficote les résultats de la présidentielle et s’en glorifie en s’écriant ALÉA JACTA EST ce qui veut dire pour lui AINSI SOIT-IL, que voulez-vous que ses petits fils fassent?

A LIRE AUSSI: Nouveau PM: la nouvelle prophétie qui fait bouger le palais de Lomé 2

Vous voilà un pays où les forces de défense et les forces de sécurité tirent la population comme du lapin tous les jours pour rien. Dans ce pays là, des images montrent le chef d’État major entrain de tirer sur un enfant de 12 ans, des policiers qui tuent des écoliers, des anti-gangs qui abattent froidement un citoyen soit disant qu’il a refusé d’obtempérer sans autres réactions qu’ UNE ENQUÊTE EST OUVERTE ?

Les juges qui rendent des jugements faux, des avocats qui sont devenus des délinquants au Col blanc, des députés qui votent des lois iniques, des banquiers et des commerçants véreux, des politiques à la petite semaine qui font de la compromission leur cheval de Troie, des journalistes sensés éclairer le peuple qui désinforment en l’abêtissant et le pire, des religieux au lieu de paître leurs brebis se donnent en spectacle en professant des contre-vérités.

A LIRE AUSSI: Démunis et coincés au Liban, des Togolais appellent Faure à l’aide

Je me demande s’il y a encore à parier sur la vitalité de notre pays? C’est un pays à conscience morte où des citoyens pour détruire un autre citoyen, montent des histoires abracadabrantes comme celle concernant l’égratinure de la voiture de Jean Pierre FABRE par un Zémidjan nommé Jacques.

Ce tableau apocalyptique loin d’être exhaustif devra être corrigé et très vite pour que le gouffre ne se ferme définitivement sur notre pays.

Il nous faut vaincre le mal

Les Saintes écritures, laTora, la Bible, le Coran, nous apprennent qu’à l’heure de la récolte, on coupera l’ivraie pour la brûler tandis qu’on mettra au soin la bonne graine. Les boudistes et mêmes nos religions traditionnelles mettent l’accent sur la punition du mauvais.

Fort de ces enseignements, le cas de notre pays quoique préoccupant, ne saurait échapper au redressement. Ceci passe par une prise de conscience collective, le retour aux valeurs morales et si besoin, des solutions à la hauteur du mal.

Tout part et revient au peuple seul maître de son destin. Les solutions de facilité, les raccourcis sont tout autant à proscrire que l’appât du gain facile, l’ignorance, la méchanceté et la médisance.

Notre pays doit renouer avec l’avant coup d’État de 1963, c’est un impératif et pour se faire, il nous faut croire en notre identité et notre génie.

C’est encore possible

Dieu veille sur notre pays.

Francis Pédro AMUZUN.

Vous aimeriez voir ceci:

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.