Assassinat du colonel Bitala : Siou encore en ébullition ce vendredi

Décidément, malgré les détours pour faire baisser la tension, Siou (Nord Togo) ne décolère pas. D’après certaines sources dont notre confrère en ligne Icilome en fait l’écho, cette ville dont plusieurs fils travaillent autour de Faure Gnassingbé, est à nouveau en ébullition ce Vendredi matin. Comme quoi, ils finissent la semaine comme ils l’ont commencé.


A LIRE AUSSI: Affrontement à Doufèlgou : ce qui risque d’arriver !

On se rappelle encore que dans une deuxième manifestation de revendication du corps de leur fils et frère, le Colonel Bitala Madjoulba, ces derniers avaient donné 24 heures aux autorités togolaises, pour la restitution du corps de ce dernier assassiné et dont le corps a été retrouvé dans son bureau environs deux semaines plus tôt.

Ce délai étant derrière nous sans que les autorités ne se soient exécutées, les populations reviennent ainsi à la charge, descendant dans la rue et faisant ainsi monter à nouveau la tension dans la localité.

Et elles se veulent intransigeantes : « Nous ne sommes plus à l’époque de la blague. Que le corps du colonel Madjoulba nous soit restitué dans les prochaines 24 heures sans discussions et sans conditions ».

A LIRE AUSSI: Reprise des vols Air France: la colère des médecins togolais

Ces dernières dont certains reconnaissent les manœuvres pour une négociation en douce, elles disent ne réclamer qu’un digne enterrement de leur fils et frère dans le respect des coutumes et traditions propres à leur ethnie.

Doit-on encore s’attendre à des blessés graves comme ce fut le cas Lundi dernier, à la suite de la répression des corps habillés dépêchés sur les lieux ?

On attend de voir ce qu’il en sera…

Télégramme228

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.