AGBOVI Yao: « Ce que nous attendons des fondateurs c’est qu’ils paient les salaires comme il le faut »

Le président du Syndicat National des Enseignants des Écoles et Instituts Privés au Togo (SYNEP-Togo), AGBOVI Yao Telegnon, dénonce une fois encore le comportement laxiste des fondateurs des écoles privés. Ces derniers refusent de venir en aide à leurs employés, sans salaire depuis la fermeture des établissements scolaires sur le territoire national en raison du Covid-19.

Intervenant sur la question, cet enseignant du privé n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour dénoncer « l’insouciance notoire » de leurs employeurs vis-à-vis de leur situation. « Nos employeurs directs avancent l’idée qu’ils ne sont pas rentrés dans la totalité des écolages pour pouvoir payer les salaires aux enseignants du secteur privé », a-t-il fustigé.

A l’en croire, la plupart des écoles privées au Togo ont pu encaisser les frais de scolarité avant la fermeture des écoles. « A l’heure où je vous parle, près de 85 à 90% des écolages ont été payés et d’autres écoles ont encaissé la totalité. Mais ces fondateurs refusent en ce moment d’honorer leur engagement vis-à-vis des enseignants », a-t-il déploré.

Ce syndiqué a d’ailleurs souligné que nombreux sont ses collègues qui ne sont pas rentrés-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.