Agadazi: "Atchadam et son PNP ont fini leur course dans un mouvement djihadiste"

Le Colonel Ouro- Koura Agadazi a réagi mercredi aux propos de Jean Kissi et d’Antoine Folly sur l’assassinat de deux militaires dans la nuit du 16 au 17 octobre dernier à Sokodé. Le ministre de l’agriculture qui confirme des faits graves ces derniers mois dans sa ville natale accuse Tikpi Atchadam d’être le leader d’un mouvement djihadiste. Il réitère la décision du gouvernement de punir sévèrement les militants qui ont commis ces exactions.

Reçu dans l’émission Club de la presse sur Kanal Fm, le Colonel Agadazi est d’abord revenu sur l’assassinat des deux militaires à Sokodé dans la nuit du 16 au 17 octobre dernier.

« Dans mon domicile deux militaires ont été cruellement assassinés par les militants du PNP. Ils ont été assassinés dans des conditions cruelles. Un a été égorgé l’autre a été décapité par plus de 200 militants du PNP qui ont donné l’assaut sur mon domicile dans la nuit du 16 au 17 octobre », a-t-il souligné.

Il élargit le bilan du drame et ajoute que d’autres corps habillés ont été grièvement blessés au rang desquels certains sont même devenus des handicaps.

Devant ce tableau funeste, le ministre de l’agriculture dit avoir été surpris des propos du député Jean Kissi et Antoine Folly, président du parti politique UDS Togo, qui lors d’une conférence de la coalition des 14 partis politiques de l’opposition ont remis en cause la mort des deux militaires, pour la simple raison que personne n’a vu leur dépouille.

« C’est écœurant surtout pour le député Kissi, parce que c’est un député de la République. Même si il a une localité au sein de laquelle il a animé une campagne pour être élu, son parti couvre l’ensemble du territoire national. Il devrait compatir et il devrait présenter au nom de son parti des condoléances aux familles éplorées », s’est –il offusqué.

Selon Ouro-Koura Agadazi, le PNP n’est pas un parti politique mais un mouvement djihadiste.

« Tikpi Atchadam a créé le PNP qui a fini sa course dans un mouvement djihadiste. Il s’est lancé au prime abord dans une phase d’endoctrinement et d’enroulement lui permettant d’éveiller un sentiment de repli identitaire au niveau de Tchaoudjo», a-t-il précisé.

Le colonel Agadazi révèle par la suite qu’après une phase de mobilisation de certains Tems autour d’un idéal qui n’existe même pas, le leader national du PNP est passé à une étape supérieure en faisant une connexion avec la religion en utilisant des imams lors des prêches, qui tiennent des propos haineux, créant une fissure à la cohésion sociale.

« La percée vers le côté islamiste a été très poussée et entretenue par certains imams lors des prêches pour créer une sorte d’excellence de l’Islam sur les autres communautés. Et ils l’ont prouvé lors de la manifestation du 19 août 2017 en matraquant et rouant de coups les militaires. Il a tracé toute une stratégie qui a de profondes similitudes avec le mode opératoire des réseaux djihadistes», a-t-il ajouté.

Un peu comme le Chef de l’Etat, le Colonel Ouro-Koura Agadazi a rassuré l’opinion que les militants du PNP, qu’il qualifie d’ailleurs d’assaillants vont être interpelés et jugés selon les lois de la République.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.