Affaire TogoCom: le gros risque que court la nouvelle direction

Ils étaient présentés pour venir mieux faire. Ils sont nombreux du Groupe Agou Holding à poser leurs bagages à Lomé pour manager le Groupe Togocom. Mais depuis novembre 2019 qu’ils ont pris place dans leurs bureaux au carrefour GTA, beaucoup de choses se passent. Pas seulement pour le bien des consommateurs mais également en mal.


Depuis l’arrivée de la nouvelle direction sous le sieur Paulin Alazard comme Directeur Général du Groupe Togocom, il est loisible de voir dans les coins et recoins de notre capitale et peut-être dans certaines villes du pays des panneaux publicitaires vantant le nouveau groupe avec des promesses de tout changer. Sans pour autant nous préciser si c’est l’envie de bien changer les choses et d’amélioration surtout le monde des télécommunications dans notre pays.

Lire aussi:Togocom: après la DRH, une nouvelle nomination fait grincer les dents

Si à l’intérieur de la boite, les syndicats du personnel revendiquent de meilleures conditions de vie et de travail sous le contrôle de l’Inspection générale du travail, il faut aussi attirer l’attention non seulement des populations mais surtout des autorités en charge du secteur des télécommunications sur ce qui se passe de pas gai et pas rassurant au sein de cette boite. Nous faisons économie dans cette parution des ” offres dites alléchantes ” de Togocom il y a quelques jours. Nous y reviendrons plus tard. Mais ce qui nous intéresse et qui nous pousse à tirer sur la sonnette d’alarme, c’est bien le risque qu’un jour tout internet et tous les appels ne passent pas. Un risque est très élevé selon nos informations.

Pour rappel, il y a quelques mois, un stabilisateur est brûlé. Et les conséquences font que pratiquement les gens ne se reposent pas au sein de la boite où il y a beaucoup de choses à corriger en termes de considération et de la valorisation de la personne humaine, comme la plus précieuse des richesses.

Revenant au risque très élevé de suspension d’internet et de tous les appels, ce qui ne serait pas excusable si cela arrivait, il faut signaler que les surtensions sur le réseau de la CEET ne sont plus régulées pour une alimentation à bonne tension pour les équipements de Togo Telecom ni sur le site de la Grande Poste, ni sur le site de la Station d’atterrissement du Câble sous-marin, WACS à Afidenyigban.

Lire aussi:Togocom: le torchon brûle entre les syndicats et la direction

Selon nos informations, sur le site de la Grande Poste, un grand groupe électrogène de Togo Télécom sur les deux a été impacté et est actuellement hors service.

Dans la foulée, on signale un problème sur le second actuellement. Ce qui serait très grave si cela s’avérait être la même panne. En ce sens, selon nos informations, notre pays le TOGO serait en danger si la CEET connaît une perturbation sur son réseau dans le secteur.

Une situation qui a fait travailler le samedi 14 juin 2020, sur le Site de la Grande Poste, les Responsables Energie de TOGO TELECOM et de la CEET, acharnés à minorer les risques d’arrêt de l’internet et d’appel sur les téléphones fixes.

Mais la grande interrogation qui fait jour est de savoir comment les Malgaches qui s’appuient sur les équipements bâtis sur le sacrifice du Personnel Togolais pour faire leurs bénéfices et affaires dans une continuité de service de Direction à Direction, refuseraient tout de même de solder les dossiers légaux conclus sous la direction précédente ?

Rappelons tout de même, selon nos informations, qu’en 2015 Togo Télécom a eu des pertes de trafic pour problème de surtension à son Siège. Un courrier avait été envoyé à la CEET pour dédommagement.

Cela avait nécessité un investissement pour pallier sur ce site les problèmes de surtension. Le Stabilisateur de 1000 kw du Site de Lomé qui permet d’éviter ces problèmes de surtension sur sites serait en panne depuis début 2019. Ce que la DCNMP avait autorisé à réparer gré à gré à 8. 180.970F CFA et que AXIAN n’avait pas autorisé jusqu’à lors en signant le contrat avec le prestataire ETRADIS ? Aujourd’hui, on parle de cet équipement brulé et hors réparation.

Des stabilisateurs seraient même en panne sur d’autres sites comme sur celui de la Station de Câbles Sous-Marins où un neuf devrait être acquis par la Demande de Renseignement de Prix (DRP) No032/2019/TGT/DG/DML&PRMP du 13 novembre 2019. Mais ici également AXIAN n’aurait pas donné suite aux Offres des Fournisseurs qui se plaignent du blocage de leur caution dans les dossiers soumis depuis le 28 novembre 2019.

Précisons que dans notre démarche de recoupements d’informations, nous avions touché depuis le 29 mai 2020, les responsables de Togocom par le truchement de leur service Communication qui à ce jour ne nous a pas encore apporté des éléments de réponses, se gardant tout simplement ” d’estimer pertinentes et dignes d’intérêt ” nos questions, avec la promesse de nous revenir après renseignement car n’étant (l’actuelle direction sous Paulin Alazard) pas au courant de ces faits qui dateraient de cinq ans.

En rappel, Agou Holding, fruit d’un partenariat entre le conglomérat malgache Axian et le capital-investisseur Emerging Capital a pris de contrôle de Togocom en Novembre 2019, avec un programme d’investissements de près de 245 millions d’euros (160 milliards FCFA) sur 4 ans. Le Consortium Agou Holding a pris une participation majoritaire de 51% dans Togocom, le holding public détenant les deux opérateurs historiques, Togocel et Togo Telecom.

Lire aussi:[Confidentiel] : Togocom détruit les acquis de Togocel et Togotelecom

Présentant le bilan de leurs 100 jours, la direction générale de Togocom avait parlé de résultats significatifs observés au niveau de l’amélioration de la qualité du service (notamment avec un taux de disponibilité du réseau supérieur à 99% et un taux de coupure de la communication inférieur à 0,40%), le renforcement du réseau et l’amélioration de l’expérience client. Mais en attendant, il y a plus urgent qu’on semble occulter du côté de la direction générale de Togocom.

Crédo TETTEH
In LE MEDIUM 397 du 16 au 22 juin 2020

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.