Affaire des 46 militaires : Faure Gnassingbé va passer le message de fermeté de la CEDEAO à Bamako

0
578

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEA0) missionne Faure Gnassingbé à apporter un message de fermeté à la junte malienne par rapport à la détention à Bamako des 46 militaires ivoiriens.

Ce dimanche 4 décembre, à l’issue du 62e sommet des chefs d’État et de gouvernement de la CEDEAO, les participants décident de donner un ultimatum à la junte malienne de libérer les militaires ivoiriens arrêtés et détenus à Bamako avant le 1er janvier 2023.

Et Faure Gnassingbé, le médiateur dans cette affaire, est choisi pour faire passer le message au Colonel Assimi Goïta, le président de la transition jouant le rôle du chef de l’Etat malien. Le numéro 1 togolais se rendra, dans les tout prochains jours, à Bamako.

RFI croit savoir que « sur le plan judiciaire l’instruction de la première instance des 46 militaires est terminée et le dossier a été transmis au parquet général depuis le 25 novembre. Mais si les militaires ivoiriens sont toujours détenus à Bamako, c’est parce que les autorités de transition maliennes veulent coûte que coûte voir les deux parties prendre des engagements ».

La CEDEAO soutient Abidjan dans cette affaire. Bamako, lui, parle de mercenaires ivoiriens envoyés chez lui pour une mission de déstabilisation.

Source : icilome.com