Adjamagbo réagit suite à l’incident survenu samedi lors de la campagne du parti ANC

838
Adjamagbo réagit suite à l’incident survenu samedi lors de la campagne du parti ANC

Jeudi dernier, les populations de Sokodé ont hué une délégation de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), conduite par son président dans le cadre de la campagne électorale dans le cadre des élections locales du 30 juin prochain. Dans un Tweet, Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson a déploré cet incident et lancé un appel à l’endroit de ses compagnons de lutte, tout en les invitant à faire preuve de tolérance.

« On ne te veut pas ici à Sokodé ! Tu es terminé au nom de Dieu », « Si c’est toi, nous préférons voter pour Faure », « A cause de toi, nous allons supporter Faure Gnassingbé », « quittez Sokodé », c’est en substance les phrases qu’on pouvait clairement entendre dans une vidéo qui est devenue virale la toile.

Ceci n’a pas laissé indifférente la Coordinatrice de la Coalition des 14 qui a invité ses compatriotes à unir les forces pour provoquer l’alternance.

« Nos ressentiments ne doivent pas nous faire oublier que nous n’avons qu’un seul adversaire. Unissons plutôt nos forces pour sortir nos frères des prisons et provoquer l’alternance. Malgré nos divergences, restons tolérants et avançons », a écrit la Secrétaire Générale de la Convention démocratique des peuples africains (CDPA).

Plus tard le dimanche 22 juin, le secrétaire national du parti ANC à la diaspora Gbati ZOUMARO a condamné sans réserve cette scène humiliante à l’endroit du parti. A en croire ce dernier, il s’agit plutôt de sinistres obscurantistes qui cherchent à précipiter le Togo dans l’abîme du tribalisme le plus dangereux.

« Nous n’osons croire que les nigauds qui se sont livrés à de tels actes soient d’authentiques militants du PNP comme ils tentent de le faire croire. Nous sommes persuadés qu’il s’agit plutôt de sinistres obscurantistes qui cherchent à précipiter le Togo dans l’abîme du tribalisme le plus dangereux. Nous condamnons sans réserve ces actes d’un autre âge et lançons un appel à la vigilance à toutes les populations du pays. Chers compatriotes, ne vous laissez pas instrumentaliser », a indiqué le secrétaire national de l’ANC à la diaspora dans un communiqué.

Et d’ajouter : « Dites non au communautarisme. Nous sommes tous chez nous partout au Togo! ».

Pour l’heure, on note aucune réaction du Parti national panafricain (PNP) sur cet incident.

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here