4ème mandat: les nouvelles trouvailles de Faure Gnassingbé

Le chef de l’Etat togolais s’y est engagé : ce nouveau quinquennat consolidera les réalisations précédentes. Il sera celui des réformes visant l’amélioration significative du climat des affaires, et l’accélération rapide du développement socio-économique du pays.


Santé, agriculture, société, inclusion, climat des affaires, sécurité… Faure Gnassingbé mise sur les réalisations précédentes de ses mandats pour faire décoller, le Togo vers de nouveaux horizons.

Plusieurs programmes, projets et initiatives sont alignés dans son agenda quinquennal. « Nous abordons ce mandat avec beaucoup d’humilité et un sens de responsabilité. Ce nouveau mandat vise à consolider nos réalisations », déclarait-il dans une récente interview accordée à faire d’intelligence.

A LIRE AUSSI: Nouveau gouvernement de Faure: rien ne changera!

La préservation de la paix dans une sous-région où  la sécurité est fragile  constitue un grand défi pour Faure Gnassingbé, qui envisage poursuivre la refondation des forces armées togolaises, avec un vrai maillage territorial.

Des brigades  de gendarmerie et des commissariats  de police seront multipliés pour rassurer les citoyens face au déferlement des actes d’insécurité, du grand banditisme dans le pays.

  Sur le front de la lutte contre l’extrémisme violent, le  Comité interministériel de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent (CIPLEV)  appuiera le gouvernement dans la prévention et dans la lutte.

La santé des togolais préoccupe aussi  Faure Gnassingbé qui  va s’attaquer au manque d’équipements dans les infrastructures sanitaires. La crise de covid-19  a révélé la fragilité du système sanitaire du pays, avec aux premières heures, une manque de respirateurs pour  soulager les personnes en souffrance. 

A LIRE AUSSI:4ème mandat de Faure : Agbéyomé accepte enfin son sort !

Parallèlement à la césarienne annoncée gratuite, autrefois subventionnée à 90% par l’Etat, il est prévu la réhabilitation et l’équipement des Unités de Soins périphériques (USP) et les centres universitaires et régionaux de santé.

Six  nouveaux centres de santé mère-enfant (CSME) et cent  centres médico-sociaux (CMS) en plus d’un centre national de lutte contre le cancer (CNLC) sortiront du sol entre 2020-2025. 

« Au cours de ce mandat, Gnassingbé va en ce qui concerne la santé de la mère et l’enfant, rendre performants les équipements dans les centres de santé pour que la prise en charge se fasse de manière efficace », affirme l’un de ses conseillers. 

L’Etat envisage élargir à tous, le régime d’assurance-maladie dont bénéficient présentement les fonctionnaires, les artisans, les élèves dans le cadre de School Assur.

Création de richesse et d’emplois

La mécanisation de l’agriculture demeure le moteur essentiel vers la création de richesse et d’emplois dans le pays. Pour écouler les produits vers les zones de transformation, il est prévu au moins la construction de 4000 km de piste rurale et l’élaboration d’un plan de désenclavement des localités difficiles d’accès.

« Ce sont toutes ces infrastructures qui seront développées pour que les préfectures du pays puissent être dotées de la fibre optique pour un accès à l’internet », glisse un cadre du ministère des postes et de l’économie numérique.

« Nous améliorerons également l’accès aux services sociaux de base pour notre population, en particulier les plus vulnérables. Nous continuerons à mettre en œuvre notre stratégie d’accès universel à l’énergie et à mettre en place des stratégies spécifiques pour l’accès universel à l’eau et à l’assainissement »,  a souligné Faure Gnassingbé dans  son entretien avec fDi Intelligence.

A LIRE AUSSI: Nouveau mandat: ça ne sent pas bon entre Faure et son armée

La dématérialisation des opérations douanières à l’importation tout comme à l’exportation, la facilité dans l’obtention du permis de construire avec la réduction drastique des frais et du délais d’établissement et le transfert de propriété, caractérisent les  réformes audacieuses à effets  significatifs  attendues pour positionner  le pays comme une référence dans la sous-région et dans le reste du monde.

Ce mandat verra aussi l’opérationnalisation de l’Agence de promotion des investissements et de la zone franche (API-ZF) et le déploiement de « E-justice » pour sécuriser davantage les investissements.

Le président Faure Gnasingbé restera aussi à l’école du front politique. Des  réformes institutionnelles  en cours seront poursuivies  et renforcées. Un cadre de dialogue  avec la classe politique de l’opposition sera mis en place pour débattre de tous les sujets concernant la vie politique du pays.

L’ambition du président de la République, explique  son entourage « est d’éviter toute crise qui pourrait mettre en mal les acquis de ces dernières années sur le plan socio-économique». Les dures conséquences des crises précédentes sont révélatrices, et rien ne devra mettre en mal la cohésion sociale et la paix dans le pays.

24heureinfos

Vous aimeriez voir ceci:

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.