4ème mandat de Faure: à Tsévié les attentes sont grandes

 Au lendemain de la prestation de serment de Faure Gnassingbé, le mouvement Ensemble pour le Développement (EPD) a, dans une déclaration rendue publique lors d’une conférence de presse tenue le 05 mai dernier à Tsévié, félicité le chef de l’Etat pour ses efforts en vue d’amener tous les Togolais vers un mieux-être avant de l’interpeler sur les grands défis à relever dans la préfecture du Zio.


A LIRE AUSSI : Nouveau Gouvernement : Faure va miser sur les femmes

En effet, conscient de la tâche qui attend le président réélu, le mouvement  EPD appelle tous les Togolais à soutenir le président Faure pour la réussite de ce nouveau quinquennat  qu’il qualifie de « mandat de succès ». 

« Le mouvement EPD ne sera pas en marge de cette nouvelle vision pour continuer sa mobilisation de masse autour des différentes initiatives, pour donner davantage aux populations le mieux vivre et le mieux-être  », a indiqué Espoir Dodji Akamah, président du mouvement EPD.

A LIRE AUSSI: Les togolais laissés à eux-mêmes

En plus d’être le chef-lieu de la préfecture du Zio, relève le mouvement, Tsévié est également le chef-lieu de la région Maritime.

Cependant, fait-il remarquer, cette ville qui est traversée par la route nationale qui relie Lomé à Ouagadougou, peine malheureusement à décoller sur le plan du développement. 

Aussi, le mouvement EPD demande-t-il au chef de l’Etat de prendre la mesure des choses pour amorcer le développement de la ville dans tous les domaines

A LIRE AUSSI: [Secret de Palais]: l’armée et le dossier Kodjo, le grand déballage

 « Nous demandons au président de la République de revoir la situation de Tsévié, les services sociaux de base, l’électricité, l’eau, les moyens de communications.

A Tsévié, il y a seulement la route nationale n°1 qui la traverse et c’est fini. Nous voulons qu’à partir de cet instant que Tsévié soit une ville développée avec des infrastructures adéquates, nous demandons aussi au chef de l’Etat de revoir aussi la situation des agriculteurs et le secteur informel de la préfecture de Zio à travers l’initiative d’une économie sociale solidaire ; moderniser la ville avec des infrastructures adéquates afin qu’elle puisse jouer ardemment son rôle de chef-lieu ; renforcer la promotion des cadres pour mieux couvrir cette grande et vaste préfecture du Zio », précise le président Akama Dodji.

A LIRE AUSSI: Assassinat du Colonel Bitala: le chef des armées interpellé !

Pour le Conseiller municipal de la Commune Zio 1 qui compte 8 cantons, aujourd’hui que le Togo est décentralisé avec 117 communes, il importe que la situation des mairies soient revue afin qu’elles puissent s’occuper des hôpitaux et autres infrastructures.

Il demande au président Faure de doter les mairies des moyens afin que le développement local soit une réalité au Togo.

Social Infos

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.