L’Ordre des pharmaciens tire la sonnette d’alarme

586

La vente de faux médicaments a atteint un niveau inquiétant au Togo. Arrestations et saisies n’y font rien.

Innocent Koundé Kpéto, le président de l’Ordre national  des pharmaciens, a rappelé à ses membres l’importance de veiller à s’approvisionner uniquement via les circuits de distribution officiels. 

Tous les médicaments distribués dans le pays sont importés.

‘Il faut que les pharmaciens commandent auprès des organismes reconnus par le ministère de  Santé. C’est la seule façon de lutter contre les contrefaçons’, a rappelé M. Kpéto.

Selon les études les plus récentes, 30 à 60% des médicaments vendus en Afrique sont des faux. Les contrefaçons inondent les marchés, mettent en péril la santé des malades et menacent la survie des pharmaciens.

La plupart des importations illégales viennent d’Asie. Ces médicaments dont le packaging ressemble aux originaux sont soit totalement inefficaces, soit carrément dangereux.

Beaucoup moins chers que ceux vendus en pharmacies, les patients mal informés et au pouvoir d’achat très limité n’hésitent pas à acheter ces contrefaçons.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here