Pour les trafiquants, le Togo est devenu inhospitalier

896

L’action du ministre de la Sécurité, Damehame Yark, commence à porter ses fruits. Les quantités de cocaïne et d’héroïne saisies depuis le début de l’année sont en forte baisse.

La répression est passée par là et les trafiquants considèrent désormais le Togo comme terre inhospitalière pour le transit.

A l’aéroport de Lomé l’arrestation de au départ vers l’Europe ou l’Amérique du Nord se fait de plus en plus rare. 

Le ministre préfère cependant rester prudent. Le niveau de vigilance des services de police et des douanes reste très élevé.

Avec des frontières très poreuses, il est facile de faire transiter la drogue le long du corridor ouest-africain.

Republic Of Togo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here