CAP 2015 et le Groupe des 6 : Se mettre ensemble pour arracher les réformes

94

Actuellement se déroule dans un hôtel à Lomé, la conférence de presse organisée par le Combat pour l’alternance politique en 2015 et le Groupe des 6 partis politiques de l’opposition.

Devant un parterre de journalistes, les responsables de ces deux entités expliquent la nécessité de se mettre ensemble pour l’essentiel. A les en croire, il ne s’agit de se défaire de l’idéologie de chaque parti politique, mais de se mettre d’accord sur ce qui les rassemble, les réformes donc.

“Nous voulons juste lutter ensemble pour avoir les réformes. Nous avons laissé les autres choses pour se consacrer à ceux qui nous rassemble”, a indiqué Jean-Pierre Fabre, président de l’Alliance nationale pour le changement (ANC).

Le chef de file de l’opposition reconnaît qu’ils ont perdu beaucoup de temps en ne s’étant pas pris u peu tôt. “Nous avons commis beaucoup de fautes, mais nous avons senti la nécessité de rester ensemble pour travailler”, a-t-il reconnu.

Et Me Paul Dodji Apévon de renchérir : “Ce n’est pas parce que nous avons échoué que nous ne devons pas recommencer”. Le président des Forces démocratiques pour la République (FDR) fait donc allusion aux nombreuses alliances qui n’ont pas donné les résultats escomptés.

“Le germe de la division n’existe pas dans la démarche que nous suivons aujourd’hui. Nous avons compris que les énergies doivent être mises ensemble et que la mutualisation des ressources nous permette d’envoyer un signal cohérent dans la démarche”, a souligné Nathaniel Olympio, président par interim du Parti des Togolais.

Pour lui, cette démarche conduira sûrement à la mise en oeuvre des réformes.

“Je suis foncièrement convaincu que ce qui anime chacun d’entre nous aujourd’hui est de voir ces accords devenus une réalité à travers un vote à l’Assemblée nationale”, a-t-il ajouté.

I.K

Source : www.icilome.com

LEAVE A REPLY