Zimbabwe: Grace Mugabe bientôt interrogée sur une affaire de trafic

38

La police du Zimbabwe va bientôt interroger l’ex-Première dame du pays Grace Mugabe dans une affaire d’exportations illégales d’ivoire de contrebande qui lui auraient rapporté des millions de dolllars, a rapporté le vendredi la presse gouvernementale.
« Notre enquête progresse (…) nous avons interrogé plusieurs personnes soupçonnées d’être liées à cette affaire », a déclaré une source policière citée par le quotidien The Herald.

« La police resserre l’étau autour de Grace Mugabe », a-t-il titré.

Selon la presse locale, les autorités du pays soupçonnent Mme Mugabe d’avoir fait sortir de grandes quantités d’ivoire vers la Chine, les Emirats arabes unis et les Etats-Unis.

Un rapport officiel cité par le Sunday Mail affirme qu’elle a couvert son trafic en ordonnant à l’administration de son pays d’émettre des vrais-faux permis d’exportation de défenses d’éléphants pour des « cadeaux » à des dirigeants étrangers.

La police a confirmé le mois dernier avoir ouvert une enquête sur cette affaire, sans plus de détail.

Interrogé vendredi par l’AFP, un de ses porte-parole s’est refusé à tout commentaire sur l’état de ces investigations.

Longtemps connue pour ses goûts de luxe, ses extravagances et ses coups de colère, Grace Mugabe, 52 ans, avait ses dernières années révélé son ambition de succéder à son mari.
C’est pour l’en empêcher que l’armée est intervenue en novembre, provoquant la démission de Robert Mugabe, 94 ans aujourd’hui, au terme d’un règne sans partage de trente-sept ans sur le pays.

M. Mugabe a été remplacé à la tête du pays par son ancien vice-président Emmerson Mnangagwa.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here