Yark Damehame : « les honnêtes citoyens béninois ne doivent pas faire l’objet de représailles »

521

Depuis le phénomène des gay-men, ritualistes béninois venus prendre refuge au Togo, la plupart des actes criminels sont imputés à cette secte. Le souci, c’est l’état de méfiance, pire de vindictes populaires sur les honnêtes citoyens béninois résidant ou en transit au Togo.

Dans un communiqué ce lundi, le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Yark Damehame, demande aux uns et aux autres de ne pas assimiler toute personne étrangère à un gay-man. Il a condamné « tout acte ou comportement incitant à la vindicte populaire ».

Et de lancer un appel à tous de dénoncer tout acte suspect et d’éviter la justice populaire. « Certains concitoyens auraient tendance à se livrer à des actes de représailles sur des honnêtes citoyens béninois résidant ou en transit au Togo. C’est le lieu de rappeler à toutes les populations des villes et autres localités de notre pays, que tout individu paraissant suspect doit être dénoncé aux forces de sécurité pour les mesures idoines à envisager », lit-on dans le communiqué.

Les hors-la loi, les présumés auteurs de quelconque délit, quelle que soit leur origine doivent être simplement dénoncés, a-t-il martelé.

Déjà hier le professeur Ayayi Togoata Apédo-Amah demandait aux « ressortissants intelligents de ces deux pays de se désolidariser des xénophobes et des soi-disant justiciers assassins qui ne livrent pas les personnes arrêtées à la justice ». Ce dernier condamne « les scènes de lapidations et d’autodafés » avant de rappeler qu’« un crime abominable ne peut abolir un autre crime abominable d’autant que la psychose est souvent source d’erreurs ».

M E

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here