Yamgnane se joint à la mobilisation et appelle à en finir avec «  »la violence d’Etat » »

0
482

Togo Autrement, Mouvement Patriote Togolais …, certains acteurs politiques et associations de la société civile n’ont pas hésité à appeler les populations à descendre dans la rue ce 13 Avril 2019, à l’appel du PNP qui organise une marche demain à Lomé et dans d’autres villes du pays, contre le régime de Faure Gnassingbé. C’est donc à tout ce beau monde là que vient se joindre, l’ancien Secrétaire d’Etat de l’ancien président français, François Mitterand, Kofi Yamgnane qui aspire toujours à une carrière politique au Togo, d’où il est originaire.

Commentant l’actualité de cette marche, il a confié par écrit, dans un message intitulé, À bas la dictature !, que «  »le peuple togolais projette de manifester pacifiquement dans toutes les villes le samedi 13 avril pour réclamer la nourriture, l’eau potable, des routes pour transporter ses productions, une école digne de ce nom pour instruire ses enfants, des soins pour sa santé, l’énergie électrique, le droit de vote et la vérité des urnes, la liberté d’aller et venir dans la sécurité et la paix…toutes choses dont il est privé depuis plus de 50 ans » » avant de poursuivre, » »nous apportons notre soutien le plus total au peuple togolais dans sa volonté d’en finir avec ce régime honni ! » ».

La sortie du préfet de Kloto interdisant cette marche au suite à une saisine des chefs traditionnels n’a pas échappé au natif de Bassar. «  »À Kpalimé, le Préfet, représentant du pouvoir politique, interdit toute manifestation tout en mettant cette interdiction sur le dos des chefs traditionnels dont il se fait le porte-parole. Nous savons qu’aucun chef n’a demandé au Préfet de parler en son nom ! Tous les chefs savent parler et le font avec courage, ce qui n’est pas le cas du Préfet qui n’a même pas le courage d’assumer l’interdiction de manifester de sa propre initiative ! » », analyse-t-il. Pour M. Yamgnane, «  »il accuse les chefs et menace de déverser des chasseurs armés pour tirer sur les manifestants. En fait ce n’est pas les chasseurs qu’il invite ainsi. Aucun chasseur ne tirera jamais sur ses propres parents. C’est les militaires togolais transformés en milices pour tuer… qu’il invite ainsi » ».

Se tournant vers le préfet de Kloto, il l’appelle dont à «  » au moins le courage » » de ses actes. Quand au peuple il l’appelle, en attendant à se mettre «  »en route pour défendre sa LIBERTÉ «  » et à finir avec «  »la violence d’État » ».

T228

Source : telegramme228.com