Une semaine émaillée de multiples mouvements sociaux

La semaine du 16 au 22 fera couler des sueurs froides au régime. En toile de fond, des manifestations politiques et des mouvements sociaux. Trois jours spécifiquement (18, 19, 20 octobre) où se coïncident des mouvements de protestations politiques et sociales. Le gouvernement togolais a vraiment du souci à se faire.

Les agents de l’UTB observeront un arrêt de travail les 18, 19 et 20 octobre prochains. En toile de fond des revendications pour ces 72 heures, la reprise des avancements, le paiement des flux financiers et les arriérés des avancements bloqués depuis 1990, la revalorisation des salaires, la nomination d’un Directeur des ressources humaines.

Jeudi 19 et vendredi 20 octobre, huit fédérations des syndicats des enseignants à savoir la CSET, la FESEN, l’USET, la FESSET, la FENASYET, la FETREN, l’USYNT, la CLTT entrent également en grève. Leurs réclamations n’ont pas du tout changé : la prime d’incitation à la fonction enseignante, le règlement du problème de la CNSS, un concours unique pour intégrer les enseignants volontaires.

Parlant des enseignants volontaires, ceux-ci seront devant les locaux du ministère des Enseignements Primaires et Secondaires à Lomé et dans toutes les préfectures du Togo pour réclamer l’amélioration des conditions de vie et de travail.

Et pour couronner le tout, la grande coalition des 14 partis politiques appellent les populations à des manifestations sur toute l’étendue du territoire les 18 et 19 octobre prochains, manifestations qualifiées de gigantesque pour protester contre la mesure du gouvernement d’interdire les marches en semaine, le retour à a constitution de 1992 et le vote de la diaspora.

Face à toutes ces revendications, Faure Gnassingbé et son gouvernement font la sourde oreille. Mais l’on se demande jusqu’où ira cette minorité pilleuse ?

M E

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.