Une journée sans internet équivaut à une perte de près de 115 millions

243 507 dollars, c’est ce que perd le Togo tous les jours que le gouvernement décide de couper internet pour une supposée sécurité. Ainsi, le black-out des 6, 7, 20 et 21 septembre a alors asphyxié l’économie togolaise.

Selon les résultats de l’organisation internationale Cipesa, qui a mené ses enquêtes dans les pays africains dont le Togo qui coupent l’internet, des milliards sont perdus à chaque coupure.

L’Agence, basée à Kampala en Ouganda prend en compte l’incidence directe de l’arrêt des activités digitales, la perte de confiance des investisseurs, les coûts supplémentaires pour l’ensemble des entreprises privées de télécommunications etc.

Même si l’agence Cipesa estime que la coupure d’internet « ne constitue pas une réponse nécessaire et proportionnée aux situations face auxquelles elles sont utilisées », il n’en est point ainsi du gouvernement togolais.

D’ailleurs après avoir décrié la perte engendrée les 6 et 7, le pouvoir de Lomé a recouru à la même méthode les 20 et 21 septembre.

Et l’on se demande si ce mercredi et jeudi, le Togo ne va-t-il pas retomber dans les ténèbres du 21è siècle ?

M E

Lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.