Une embarcation avec 87 migrants togolais à bord, sur les côtes équato-Guinéennes

Image illustrative

Déboussolée, une pirogue motorisée avec à bord plus de 700 migrants en direction du Gabon, se retrouve sur les côtes équato-guinéennes. Partie du Nigéria, les autorités équato-guinéennes ont dénombré 87 Togolais dans l’embarcation, selon le site d’information atlanticfinfos.

Selon l’Union des Ressortissants Togolais en Guinée-Equatoriale (URTOGE), citée par le même site d’informations, « cette pirogue, sur son chemin, en perdition, s’est retrouvée dans les eaux de la guinée-équatoriale, a été interceptée par les marines équato-guinéennes et accostée au port de Malabo, la capitale. Dans cette pirogue, on a des migrants dont 87 Togolais, surtout des mineurs de 10 à 16 ans».

C’est depuis le 12 décembre dernier, et les aventuriers sont depuis lors gardés par la police équato-guinéenne. C’est d’ailleurs ces services sécuritaires qui ont confirmé le nombre de 87 Togolais dans le lot, affirmant leur difficulté à gérer la situation puisqu’il n’existe pas de représentation diplomatique du Togo dans le pays de Teodoro Obiang Nguema Mbasogo.

« Nous avons deux (2) associations de ressortissants des Togolais en Guinée-Equatoriale dont je suis le porte-parole de l’une d’entre elles, l’Union des ressortissants togolais en Guinée-Equatoriale. Donc nous avons fait la liste de ces Togolais migrants à la prison au Malabo. Vous savez, être à la prison à l’extérieur, ce n’est pas facile. D’un, ils ont été dépouillés de tout ce qu’ils ont comme argent sur eux, selon leurs propos. Mais ils sont bien traités par la police; bien nourris mais dans le social comme nous n’avons pas une représentation diplomatique en Guinée-Equatoriale », a confié le responsable de l’URTOGE.

A bord de la pirogue qui cherchait une route vers le Gabon, il y également des Béninois, des Ghanéens et des Nigérians. Les mêmes sources précisent que les autorités équato-guinéennes avec le concours de conducteurs de la pirogue réfléchissent à la possibilité de renvoyer l’embarcation à son lieu d’origine, le Nigéria.

A. Lemou

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.