Une avancée dans l’accès à l’information et les services publics

321

Parfaire et harmoniser la communication en ligne des services publics au Togo est un enjeu majeur. C’est donc ce qui a motivé le lancement de l’écosystème digital de la République Togolaise le 25 janvier dernier sous l’égide de Cina Lawson, la ministre en charge des Postes et de l’Economie Numérique.

Outre les sites internet officiels attribués à chaque ministère sur le domaine gouv.tg, l’écosystème digital implique 4 plateformes qui centralisent les informations sur le Togo, permettent aux citoyens de souscrire aux offres de services publics, tout en suivant les procédures de leurs requêtes, consulter les données et les journaux officiels de l’Etat.

Data.gouv.tg recense les données gouvernementales comme les rapports d’exercices, données de recensements et d’enquêtes de tous les départements de l’Etat.
Une avancée dans l’accès à l’information et les services publics

Besoin d’information au sujet de délivrance d’un certificat de naissance, nationalité, casier judiciaire, ou de tout autre document administratif de citoyenneté, service-public.gouv.tg est conçu à cet effet. L’objectif est de pouvoir dans un court terme requérir ces documents depuis son lieu de résidence et suivre la procédure sans avoir à subir les contraintes en vogue actuellement dans l’administration.

Point ne sera besoin de se déplacer dans sa localité de naissance pour se faire établir un casier judiciaire.
Une avancée dans l’accès à l’information et les services publics

Et pour ce qui est de journaux officiels, jo.gouv.tg répond. Des arrêtés aux décrets passant par lois, de l’assemblée nationale à la présidence, tous les textes paraîtront sur cette plateforme. A la base, les journaux officiels depuis 1920 à nos jours y sont déjà disponibles.
Une avancée dans l’accès à l’information et les services publics

Enfin, togo.gouv.tg est le portail pays. C’est la vitrine de l’actualité togolaise et de l’information sur les régions.

Pour Cina Lawson, c’est au bout d’un travail ardu et synchronisé entre développeurs web, ingénieurs de réseaux et télécoms, et des juristes et spécialistes de communication que tout ce décor a été planté. « Ces sites ont été rendus possibles grâce à des efforts extraordinaires de l’administration togolaise », a lancé la ministre.

A priori, c’est un progrès dans le souci de modernisation des services publics et de garanti pour le libre accès aux informations et services publics.

Après la taxe free sur les terminaux informatiques à l’importation qui a pris effet depuis le début du mois de janvier 2017, les populations devront pouvoir se procurer de matériels informatiques à des coûts raisonnables. Au préalable, l’installation des bornes wifi publiques dans toutes les régions visant à rapprocher internet à moins de 5km de chaque citoyen, sont autant de mesures en amont pour favoriser l’adhésion des populations à l’écosystème digital du pays.

Cependant, beaucoup restent encore à faire pour faciliter l’accès à internet de qualité, à bon prix.

A.Lemou

icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here