Une association veut créer un jardin botanique sur 50 ha au Togo

18
Une association veut créer un jardin botanique sur 50 ha au Togo

Aujourd’hui, le changement climatique est un désastre planétaire qui sans cesse croissant. Chaque année au Togo, plus de 10 000 hectares de forêts sont détruits contre seulement 1000 hectares reboisés. C’est justement pour sauver la situation que l’Association Internationale Légion Nature (AILN) compte créer un jardin botanique de standard international au Togo. Le projet a été dévoilé à la presse hier mercredi à Lomé.

Selon les responsables de l’Association Internationale Légion Nature (AILN) ce jardin botanique s’étendra sur près de 50 hectares. Et c’est la région des Plateaux qui a été choisie pour abriter ce grand cadre de préservation de la biodiversité floristique au Togo. A en croire les initiateurs du projet, le choix de la région des Plateaux n’est pas fortuit.

« Nous avons choisi la région des Plateaux parce que quand vous prenez le Togo, vous allez constater qu’il est divisé en 5 zones éco-floristiques. Et la zone des Plateaux est la zone la plus floristique du Togo. Et puisque le jardin botanique a une option écologique, nous avons décidé de l’installer dans la région la plus pluvieuse du pays pour que la nature, elle-même, puisse se charger de faire grandir les plantes », a expliqué Koba Ahocou.

Le jardin botanique qui sera installé entre les villes d’Atakpamé et de Badou sera un espace dédié pour collectionner des plantes documentées, c’est-à-dire identifiées, étiquetées, numérotées et rangées suivant une architecture savante. Ce jardin botanique des Plateaux regorgera près de 30 000 plantes, notamment des plantes endémiques du Togo, d’Afrique, de collection de plantes médicinales, des collections de fruitiers sauvages, de plantes grasses, de rosiers, de plantes ornementales, de palmier tropicaux et de bambou.

Généralement un jardin botanique poursuit 4 missions, notamment la conservation, l’information de sensibilisation, la recherche et l’écotourisme. Mais en entendre Koba Ahocou, celui des plateaux sera volontairement axé sur les deux premières missions, du moins, jusqu’à son ouverture au public en juillet 2022.

Notons que l’AILN est une association dédiée à la promotion et à la protection de la biodiversité floristique et faunique. Elle œuvre prioritairement à protéger les espèces de plantes forestières danger critique d’extinction ou menacées en les introduisant dans un jardin botanique qu’elle ambitionne de créer à partir des dons et implications des uns et des autres.

L’adhésion à l’association est libre et volontaire. Elle peut se faire en ligne à l’adresse www.jardinbotaniqueplateaux.org

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here