Un boxeur togolais disqualifié de la course aux JO Paris 2024 pour non-paiement des frais de participation

0
107

Le ciel s’assombrit sur la boxe togolaise. Alors que l’athlète togolais Kevin Kuadjovi, vice-champion d’Afrique, médaillé d’argent à la récente édition des Jeux Africains à Accra, en pleine forme, se prépare activement pour le dernier tournoi mondial de qualification de la boxe à Bangkok, en Thaïlande du 25 mai au 02 juin 2024, il vient d’être disqualifié pour non-paiement des frais de participation.

La nouvelle est foudroyante pour le boxeur Kevin Kuadjovi. Après sa brillante prestation aux derniers Jeux Africains à Accra, avec une médaille d’argent remportée pour le Togo, notre compatriote est sorti vainqueur de la 18ème édition des Ceintures Montana qui se sont déroulées du 02 au 05 mai 2024 à Paris, au bout de trois combats remportés K.O. Il est l’un des athlètes les plus en forme du moment, avec des chances de qualification aux JO Paris 2024 pour le Togo.

Malheureusement, il vient d’être disqualifié du dernier tournoi mondial de la boxe à Bangkok en Thaïlande, rendez-vous qualificatif pour les JO Paris 2024, pour « non-paiement des frais de participation ».

Que se passe-t-il ?

C’est la question que nous nous posons, au regard de cette information qui va sans doute déstabiliser l’athlète et qui fait perdre, au Togo, ses chances de qualification aux JO Paris 2024 dans la boxe.

D’après nos investigations, le Comité national olympique du Togo a transmis des courriers au ministère des Sports et des Loisirs en ce qui concerne la fin des inscriptions sur la plateforme des accréditations ainsi que le budget élaboré par la Fédération Togolaise de Boxe et transmis par l’institution olympique au ministère. Des correspondances restées malheureusement sans suite.

Voilà comment le boxeur togolais Kevin Kuadjovi va donc rater ce 2ème tournoi mondial qualificatif pour les JO Paris 2024 pour « non-paiement des frais de participation ». Triste.

Source : icilome.com

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.