Home Economie UMOA Titres : voici comment le Togo a mobilisé 630 milliards sur le...

UMOA Titres : voici comment le Togo a mobilisé 630 milliards sur le marché financier régional en 2022

0
394
Lome-Agoe-2-Lions-UMOA-Titres-.jpg

http://gtaassurancesvie.tg

Le Togo a mobilisé 630 milliards FCFA sur le marché financier régional en 2022, a indiqué la semaine dernière Kokou Dandjinou, Chef de la Division Politique d’endettement au ministère de l’économie et des finances. C’était lors des 5e rencontres du marché des titres publics qui se sont tenues du 24 au 26 janvier à Dakar au Sénégal.  

Dans ce total, 473 milliards FCFA ont été levés en recourant au marché des titres publics par adjudication organisé par Umoa-titres. Sur ce compartiment du marché financier régional, Lomé a obtenu 27,5 milliards FCFA de Bons assimilables du Trésor et 445 milliards FCFA d’Obligation Assimilable Trésor. Une vingtaine d’émissions ont été nécessaires à l’atteinte de cet objectif. 

A côté, selon le responsable togolais, 25% de l’enveloppe globale mobilisée, soit environ 157 milliards FCFA selon les calculs de Togo First, ont été collectés lors d’un appel public à l’épargne en novembre 2022. Aucune annonce publique officielle n’a fuité sur cet emprunt de maturité 15 ans assorti d’un taux annuel de 6%, pour lequel l’exécutif togolais recherchait 200 milliards FCFA. On sait toutefois que l’opération a été conduite par la Société de Gestion et d’Intermédiation du Togo (SGI-Togo) en tant que chef de file, soutenue par un pool de SGI, notamment SGI Niger, CGF Bourse, BIIC Financial Services et United Capital for Africa (UCA). 

Mobiliser 575 milliards FCFA en 2023

En 2023, le Trésor public prévoit de lever plus de 575 milliards FCFA sur l’ensemble des deux compartiments (75 milliards FCFA par syndication et 500 milliards FCFA par adjudication), a fait savoir la délégation togolaise présente à Dakar. Les fonds devraient servir à financer les dépenses budgétaires alors que le budget de l’Etat est porté à 1957,9 milliards $, en hausse de 4,4% par rapport à la loi de finances rectificative 2022. 

Pour réussir son pari, ”le Togo entend émettre sur toutes les maturités de 3 mois à 15 ans en 2023,”souligne Kokou Dandjinou.

Après avoir recouru aux emprunts extérieurs pour refinancer une partie de sa dette intérieure, Lomé espère désormais obtenir de meilleures conditions sur le marché local libellé en FCFA pour reprofiler sa dette domestique, a précisé la délégation togolaise. 

Avec Togo First

Source : Togoweb.net