Triste mercredi

0
342

Quatre personnes ont été tuées par balle, dont une à Lomé et 3 à Sokodé, lors des manifestations non-autorisées organisées mercredi par l’opposition. Une soixantaine de personnes ont été interpellées.

Le ministre de la Sécurité, Damehame Yark, qui a donné le bilan dans la soirée l’a jugé lourd et évitable.

A ce stade, il est impossible de déterminer l’origine des tirs. En effet, des armes de guerre circulent et auraient pu être utilisées par des manifestants.

Les protestations du jour n’ont rien eu de pacifique. Le meeting autorisé à la plage n’a pas connu d’affluence.  Très tôt le matin, des groupes ont saccagé des édifices publics et des commerces et ont agressé des passants.

En dépit de ce sombre bilan, la coalition de l’opposition a appelé à de nouveaux rassemblement jeudi à Lomé et à l’intérieur du pays.

Republic Of Togo