Togo-Yearbook et la promotion des investissements : Un cri dans le désert face à l’enrichissement illicite et la gabegie

Le ministère chargé des Investissements lance un nouveau document économique pour promouvoir le Togo comme terre d’investissement. Dénommé “Yearbook Togo 2022-2023”, ce rapport, préfacé par le Chef d’Etat Faure Gnassingbé, a été présenté au public mardi 30 août 2022 par la ministre en charge de la Promotion des investissements, Rose Kayi Mivedor.

« Le Yearbook Togo 2022-2023 a été édité dans le but de rendre accessibles des données économiques et dresser un aperçu des réalisations-effectuées et en cours-dans les secteurs clés de notre économie », explique la ministre dans le cadre du lancement, qui s’est tenu au siège de la Société d’Administration de la Zone Franche (SAZOF) et de l’Agence de promotion des Zones franches (API-ZF). « Nous mettons également en lumière des projets prioritaires de la feuille de route gouvernementale, les priorités de chaque secteur, les projets greenfield, de même que les incitatifs qui sont accordés aux investisseurs », ajoute-t-elle.

L’ouvrage de près de 200 pages met ainsi en exergue la situation macro-économique du pays, les réformes réalisées, les progrès capitaux dans les différents secteurs de développement ainsi que ses perspectives. Le document sera distribué dans les ambassadeurs à l’international, auprès des représentations diplomatiques, ainsi que lors des grandes rencontres internationales.

« Notre cible ne se limite pas aux hommes d’affaires et investisseurs, nous visons des profils variés d’acteurs, notamment les organisations internationales, les ONG, les organisations nationales, politiques économiques et sociales, les écoles, les bibliothèques et les particuliers », poursuit Rose Kayi Mivédor.

En vérité, il s’agit là d’un bel ouvrage qui a pris en compte les principaux leviers de développement du pays. Mais comment les investissements sont possible dans un pays où le sport favori des gouvernants demeure l’enrichissement illicite ? Il existe au Togo des individus plus riches que l’Etat. Les scandales et crimes économiques sont légion au Togo. Mais paradoxalement personne n’arrête personne. En 17 ans de gouvernance de Faure Gnassingbé malgré la liste macabre connue des criminels économiques, tous sont dehors et jamais inquiétés. En définitive, “Yearbook” malgré la belle littérature restera un beau document de plus pour orner les bureaux.

Le Correcteur

Source : icilome.com