Togo, Université de Lomé : Écoles doctorales, un An de Fonctionnement Sans Accréditation ministérielle

44

C’est le 18 octobre 2018 que la présidence de l’université de Lomé a pris une décision avec effet immédiat relative aux frais d’étude de dossiers et aux droits d’inscription pour la formation dans les grades de Master, de Doctorat et du Diplôme d’Etudes spécialisées (DES).

Parallèlement à la hausse vertigineuse des frais d’inscription en thèse notamment, un sujet frise l’indignation aujourd’hui. Au moment où les doctorants, qui menacent de suspendre le processus des inscriptions pour le compte de cette année, engagent un bras de fer avec la présidence de l’Université de Lomé. Dans l’ombre de cette lutte, une incongruité des responsables universitaires est décelée.

En effet, un arrêté du 18 octobre 2018 du Prof Dodzi Komla Kokoroko a fait cas de l’existence des Ecoles doctorales qui bénéficient, à l’instar d’autres structures, de l’allocation de 20% pour son fonctionnement et 10% pour sa Coordination. Cette allocation des crédits à ces structures est l’une des principales raisons, qui justifie l’augmentation des frais d’inscription en thèse.

En réalité, ce n’était qu’une illusion vendue aux étudiants ; puisque cette structure non seulement n’existe pas physiquement, mais aussi souffre d’une assise légale authentique d’autant plus qu’aucun arrêté ministériel n’avait pas à l’époque attesté la création d’une telle structure. Et pourtant c’est dans ce cadre informel que les droits d’inscription à la thèse ont été effectués. Pour les doctorants, cet état de chose ressemble à de la pure « arnaque » dont ils sont victimes. « Imaginez que le cadre dans lequel nous avons effectué notre première année de thèse n’existait que de nom, sans une base juridique véritablement légale », confie l’un d’eux.

Paradoxe. C’est tout récemment le 12 novembre 2018, que le ministre Octave Nicoué Broohm de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a pris un arrêté portant cadre national de la formation doctorale et modalités de délivrance du diplôme de doctorat dans les universités publiques du Togo. « Ce présent arrêté a pour objet de fixer le régime des formations doctorales et de la délivrance du diplôme de doctorat dans le système Licence-Master-Doctorat (LMD), conformément aux dispositions du décret n°2008-066/PR du 21 juillet 2008 instituant le système Licence-Master dans l’enseignement supérieur au Togo », lit-on dans cet arrêté dont nous avons copie. Et d’ajouter dans son article 3 : « L’école doctorale est créée par arrêté du président de l’Université, au sein des institutions publiques d’enseignement supérieur et de la recherche, habilitées à délivrer des diplômes de master et de doctorat.

L’école doctorale créée doit être accréditée par arrêté du ministre chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche ». Il en ressort que seul l’arrêté ministériel d’accréditation qui valide les écoles doctorales et leur donne forme.

Source : L’Alternative

27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here