Togo-UNATROT : l’élection de Séna Fombo ne passe pas

Depuis ce 12 novembre 2022, c’est Séna Fombo qui préside l’Union nationale des transporteurs routiers du Togo (UNATROT). Un mois après son élection, il est destitué…

Le nouveau patron de l’UNATROT fait face à la fronde d’une partie importante des membres de l’Union qui viennent de le destituer et l’ont remplacé par son vice-président.

Ce lundi, des délégués de 28 préfectures sur les 30 membres de cette instance se sont retrouvés dans une sorte d’assemblée générale pour trancher, pousser dehors le président élu seulement il y a un mois, au cours d’un congrès.

Qu’est-ce qui est lui reproché ? En effet, les accusations portées contre lui sont nombreuses : refus ou retard (c’est selon) dans la mise en place d’un bureau national rassemblant des membres issus de toutes les régions du pays, prise des décisions unilatérales.

La suite, c’est le confrère Globalactu qui nous le rapporte : « Les délégués disent qu’en moins d’un mois de présidence, on constate une augmentation ‘abusive’ des frais de chargement qui sont passés de 20.000 francs CFA à 40.000 francs CFA. Une note de renouvellement des bureaux des sections et des délégués en cours de mandat est aussi d’actualité. Les transporteurs routiers ont même mis en cause la procédure spectaculaire d’élection du président Fombo en violation des statuts et accords qui sont à la base de l’UNATROT. Après analyse de la situation, ils disent que les actes pris par Monsieur Fombo sont en contradiction et violations des statuts et accords », entre autres.

Conséquence, ils le suspendent ou le destituent (c’est selon). Et l’ont remplacé par son vice-président Jean Yawovi Homeku. Nous y reviendrons.

Source : icilome.com