Togo : Un violent tract circule au sein des FAT et accuse «Faurtement» les officiers Yétrofei Massina et Sogoyou pour la mort de Madjoulba

Abalo Félix Kadanga, CEMG des FATS (g;, le colonel Yotroféï Massina, directeur de la Gendarmerie (c); et Kpatcha Sogoyou, CEMAT

Deux «nouveaux suspects», une même ethnie, un crime. D’abord, on a voulu mettre la mort du lieutenant-colonel sur les combines dangereuses du général Félix Abalo Katanga. En effet, le chef d’Etat-major des Forces Armées Togolaises (FAT) a un passé qui ne parle pas à son avantage. Tous les crimes au Togo lui sont parfois impunément attribués.

Dans un de nos articles, nous avions parlé d’une nébuleuse « kabyè » qui veut redessiner au sein des FAT les lieux stratégiques à prendre et garder le pouvoir s’il le faut, et à vie. Désormais, tout semble aller vite. Un tract circule actuellement dans les téléphones cellulaires des officiers et sous-officiers avec les noms des colonels Yétrofei Massina et Sogoyou [Kpatcha] comme étant les meurtriers du lieutenant-colonel Bitala Toussaint Madjoulba. Dans le langage judiciaire, on parle de remettre l’enquête à plat et repositionner les nouveaux suspects. Comble du ridicule dans l’enquête version togolaise, Massina Yetroféi est dans la commission qui doit identifier les présumés coupables. Ambiance ! Le ou les « corbeaux » auteurs du tract sont encore inconnus.

Au sein de la grande muette, personne ne semble être surpris quand nous exigeons qu’on délie les langues. « Les mêmes qui ont toujours rectifié les autres, n’ont jamais changé leur manière de s’asseoir » avertit un officier. De l’autre côté, on balance aux journalistes de LynxTogo.info que, c’est Félix Kadanga qui a mis ses éléments pour la divulgation de ce tract mensonger. Les interrogations peuvent se faire dans tous les sens, votre journal préféré crache difficilement le mensonge. Nous demandons au procureur de la république « kabyè » lui aussi, de déshabillez tous les officiers « kabyè » connus comme étant dangereux pour la république. Le mensonge et la vérité sur la mort du natif de Siou se trouvent sous leurs képis, sous leurs bérets…

Pâ Tamba

Source : Lynx Togo

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.