Togo: un pasteur perd 500 millions de ses fidèles au trading

Publicités

L’affaire de trading qui secoue le tissu socio-économique au Togo depuis quelques semaines n’épargne visiblement aucun secteur.

A LIRE AUSSI: Lien entre Franc-maçonnerie et Témoins de Jéhovah: de lourds secrets enfin dévoilés

Selon nos informations, une grande église au Togo aurait été grugée par la bande de Ghislain Awaga. C’est dans une émission très écoutée de Kanal FM que l’information a été révélée par nos confrères.
Selon le média, les pontes de cette Église, qui compte des millions de Togolais, auraient soustrait dans les comptes 500 millions FCFA dans le but d’une fructification rapide.
À en croire nos confrères, les dirigeants de l’Église aurait perçu une tranche de 50 millions de bénéfice qu’ils se sont partagés entre les initiés.

Publicités

A LIRE AUSSI: Affaire trading: Ghislain Awaga balance (enfin) ses complices « haut placés »

Mais la décision du ministre Sani Yaya, de l’économie et des finances, a donné un coup d’arrêt aux ambitions monétaires des pasteurs.
Malgré les relances pour récupérer les 500 millions de FCFA de départ, ils se voient opposés une fin de non recevoir de la part des sociétés de trading qui n’ont plus de fonds dans leurs comptes en banque.
Cette histoire fait partie des motifs de tensions qui secouent cette église implantée au Togo par des missionnaires de Brême en Allemagne il y a plus de 100 ans.

Publicités

A LIRE AUSSI: Lomé : grosse bagarre entre un père et son fils à cause d’une fille

Pour rappel, le système de trading qui endeuille des familles au Togo, après la fermeture des sociétés, est basé sur le système Ponzi.
Les anciens épargnants sont rémunérés par les nouveaux épargnants. À un moment donné, tout le système s’effondre s’il n’y a plus de nouveaux fonds.

L-Frii

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.