Togo : Un élève meurt sur le terrain d’une punition au CEG Cacavéli 7 novembre 2018

1784

Togo : Un élève meurt sur le terrain d’une punition au CEG Cacavéli                                                                             7 novembre 2018
CEG Cacavéli

Par K. Monzonla, togo-online.co.uk

Tout va mal au Togo, surtout que le régime qui régente la vie de la nation a atteint la limite de l’inaptocratie. C’est du moins ce qu’il faut dire, suite à cette triste nouvelle qui ébranle le secteur de l’éducation.

Le deuil qui a frappé le Collège d’enseignement général (CEG) de Cacavéli, en dit long.

Suite à une punition infligée par le surveillant de l’école à un élève de la classe de sixième (première année du secondaire), un drame est né.

Deux versions différentes décrivent la scène de cette punition qui a coûté la vie à l’élève qui ne souffrait d’aucun malaise avant la punition.

“L’élève âgé de 12 ans, en classe de 6ème, se serait discuté avec un de ses camarades. A la suite de cette discussion, le surveillant a décidé de punir l’élève”, a t-on appris.

Pour les élèves qui ont été témoins de la scène, la description de la punition est tout autre chose. Le surveillant aurait demandé à l’élève d’aller arracher un tronc d’arbre avec la hache, punition au cours de laquelle la hache lui aurait cogné mortellement la tête.

Selon le directeur de l’établissement, le surveillant aurait plutôt demandé à l’élève de sarcler une portion de la cour de l’école. Au cours de cette action, l’élève serait tombé raide.

Les élèves de l’établissement restent unanimes sur leur version.

Ils accusent la direction de non assistance à leur camarade. Si la scène s’est produite autour de 10h, la victime n’a été conduite à l’hôpital que vers 11h30. Les médecins n’ont eu qu’à constater le décès de l’enfant.

Par ailleurs, alors que le décès de l’enfant a été constaté autour de 11h30, la direction n’a informé les parents de la victime que deux heures plus tard.

Une enquête serait ouverte par les autorités compétentes pour situer les responsabilités.

Dans tous les cas, il faut retenir que c’est à la suite d’une punition que l’élève a trouvé la mort.

Il faut condamner les traitements inhumains et dégradants érigés en règle de punition dans les établissements scolaires au Togo, situation devant laquelle le gouvernement manque de rigueur.

Togo-Online.co.uk

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here