Togo: Un Conseil national de transition pour mettre fin à la crise politique ?

565

Une organisation de la société civile avance une solution ultime pour la résolution de la crise sociopolitique que traverse le Togo depuis le 19 août 2017. Cette solution qui ne sera du goût ni du pouvoir ni de l’opposition est censée donner un nouveau départ au Togo. Elle consiste à la dissolution de toutes les institutions de la République, de tous les partis politiques, à l’abandon de la Constitution de 1992, à la démission de Faure Gnassingbé et à la mise en place d’un Conseil national de transition du Togo (CNT-TG) qui aura la charge de faire voter une nouvelle constitution.

Pour l’association MI SI TE et son partenaire Eve Foundation International qui se disent membres du Conseil national de la jeunesse du Togo (CNJ-Togo) et du Front citoyen ‘Togo debout’, le dialogue politique en cours ne permettra de trouver la solution à la crise que traverse le Togo.

« Le facilitateur est coincé et le dialogue ne donnera rien. Si ces institutions restent en place, cela ne va pas marcher. C’est un nouveau départ qu’il faut pour ce pays », a déclaré Komlanvi Fafanevah Kloutsé, président de l’association MI SI TE.

Ainsi, dans une déclaration lue le week-end dernier face à la presse, l’association « MI SI TE » a-t-elle proposé la libération de tous les prisonniers politiques, la levée totale et effective de l’état de siège dans certaines localités du pays, la dissolution des milices ou groupes d’autodefense.

Sur le plan politique, les responsables de MI SI TE préconisent de tous les partis politiques, de l’Assemblée nationale, du gouvernement actuel, de la CENI, de la Cour Constitutionnelle. L’association propose aussi la destruction de la Constitution togolaise ainsi que l’arrêt de la préparation des processus électoraux.

Pour poser les bases d’une solide fondation de la nation togolaise, MI SI TE annonce la création d’un Conseil national de transition (CNT-Tg) qui aura pour mandat d’assurer la transition politique jusqu’au choix de nouveaux dirigeants par le peuple et la diaspora.

« Le CNT-TG est déjà mis sur pied et déclaré auprès de la Communauté internationale. Ses membres et instance dirigeante sont destinés à être révélés au public le jour où ils sont installés à la Présidence togolaise », a précisé le président de MI SI TE.

Pour l’organisation, un statut d’ancien Chef d’Etat sera élaboré pour accorder à Faure Gnassingbé l’amnistie et l’immunité judiciaire de même qu’aux protagonistes de la crise.

Pour ce faire, MI SI TE recommande la démission immédiate de Faure Gnassingbé de la Présidence de la République afin que sa sécurité soit garantie et préservée.

« Nous demandons au peuple togolais de soutenir cette solution ultime et d’accepter de faire ce sacrifice afin d’accorder une sortie honorable à Faure Gnassingbé et ses collaborateurs, à l’opposition de même qu’à l’armée », a lancé M. Kloutsé.

MI SI TE révèle que le CNT-TG dispose d’un statut et règlement intérieur. Il serait composé uniquement des acteurs de la société civile non affiliés à un parti politique, non militants et non partisans.

TogoBreakingNews.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here