Togo–Un chagrin d’amour qui coûte 20 ans de prison

Un jeune homme togolais de 38 ans, vient de voir sa vie basculée totalement à la suite de son procès aux assises de cette année 2022. Pour avoir surpris sa concubine avec un autre homme à 4 h du matin, Monsieur Marc est allé incendier la chambre de celle-ci ; un acte qui l’envoie derrière les barreaux pour 20 ans.

Les faits se sont déroulés en 2019 dans la capitale togolaise. Marc, conducteur de taxi-moto, menait une relation avec Dame Ayélé dont il se chargeait des principales dépenses. La famille de la dame connaissait bien Marc car celui-ci venait dormir chez elle et inversement.

Lorsqu’il a commencé par avoir des soupçons d’infidélité de sa concubine, il en a parlé à ses frères qui ont balayé du revers de la main ce genre d’idées. Pourtant, c’est à 4 heures du matin, alors qu’il était dans son activité de taxi-moto qu’il a découvre Dame Ayélé en compagnie d’un homme en short et torse nu. Pour tout homme avisé, ce genre de scène à l’aube n’a aucun secret.

La suite de l’histoire est digne d’un feuilleton brésilien. Marc dans toute sa déception et colère, paie du combustible, asperge l’intérieur de la chambre de sa concubine et y met le feu par la fenêtre. Il prend la fuite mais sera arrêté plus tard par la police puis déféré la même année à la prison civile de Lomé.

Après plus de deux ans de détention, Marc est passé devant la Cour d’Assise ce lundi pour destruction volontaire d’une chambre servant d’habitation. En dépit de la plaidoirie émouvante et touchante de son avocat, le jury a retenu la peine 20 ans de prison contre lui avec 2 millions de dommages-intérêts au profit de sa désormais ex-concubine.

Notons que l’Avocat Général (Ministère public) avait requis la peine de 50 ans de réclusion contre Marc sur la base de l’article 694 du Code pénal du Togo.

Source : icilome.com