Togo-Trêve entre l’EPAM et les femmes revendeuses de légumes

Le bras de fer entre l’Établissement Public Autonome pour l’Exploitation des Marchés (EPAM) et les femmes grossistes de légumes au grand marché de Lomé connait une fin.

Auprès des autorités, les femmes revendeuses de légumes se sont exprimées sur leur sujet discorde avec l’EPAM, lequel portait sur leur délocalisation des sites de l’Abattoir et d’Atikpodji (Grand marrché de Lomé) sur un nouveau lieu aménagé à Bè-Klikamé.

Ces discussions engagées par le ministère en charge de l’Administration territoriale ont débouché sur la prise en compte des préoccupations des femmes grossistes de légumes par rapport au nouveau site.

Situation géographique du nouveau site, denrées périssables, nouveau site trop restreint, telles sont, entre autres, les inquiétudes évoquées par ces femmes à qui un moratoire de 09 mois a été donné pour définitivement libérer les sites de l’Abattoir et d’Atikpodji.

« On a échangé avec le Ministre qui nous a fait confié qu’il comprenait nos inquiétudes. Il a fait savoir que ce délogement était important et qu’il faudra qu’on y pense. Aussi, le ministre a expliqué que les sites que nous proposons ne sont pas disponibles. L’Etat n’a vraiment plus un autre endroit à part ce qu’il propose. Le Ministre Boukpessi a ensuite annoncé qu’il rallonge le délai pour nous de libérer le site Abattoir pour Klikamè encore de 09 mois, le temps que des solutions soient trouvées à Klikamè par rapport à nos inquiétudes pour favoriser le déroulement de nos activités », a confié la porte-parole des grossistes de tomates.

Source : icilome.com