Togo : SOS EPP 13 janvier, la honte de la capitale

epp 13 janvier lome

Ce bâtiment complètement en ruine n’est pas dans une brousse lointaine dans la Région des Savanes. Il s’agit de l’un des bâtiments de l’Ecole Primaire Publique (EPP) 13 janvier de Hédzranawoé à Lomé. Cet établissement est situé non loin de l’Ambassade du Gabon au Togo et en face du Camp de l’Agence Nationale de Renseignements (ANR).

En pleine capitale du Togo, des enfants fréquentent dans un environnement pareil. Plus grave, dans un bâtiment aussi délabré. Quand il pleut, il n’y a pas cours là-bas. Mais pendant la campagne électorale, le candidat-président au 4ème mandat y a fait campagne en février dernier ainsi que lors des scrutins précédents. Si en pleine capitale, on a des images d’une telle gravité, qu’en serait-il de l’intérieur du Togo ? Qu’est-ce que cela coûte à l’Etat togolais de refaire les bâtiments de cette école qui porte un nom : 13 janvier. Une date sans laquelle on n’aurait ni père ni fils à la tête du Togo.

L’état de délabrement avancé de l’EPP 13 janvier traduit le très peu d’importance que le pouvoir de Faure Gnassingbé accorde à l’éducation togolaise. C’est tout de même révoltant que des incapables continuent de s’accrocher au pouvoir comme des chauves-souris pour nuire à l’intérêt de plus de 7 millions d’âmes. SOS pour EPP 13 janvier et l’ensemble des taudis d’école un peu partout sur le territoire national. Des bâtiments de ce genre, il y en a par centaine dans le pays.

La gouvernance, ce ne sont pas que les privilèges. Il s’agit de la bonne gestion du pays.

K.A.

Source: Le Correcteur num 938 du 29 Juin 2020

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.