Togo- SITA/8ème édition : Kodjo Adedzé a lancé les festivités

La 8e édition du Salon International du Textile Africain (SITA) bat actuellement son plein sur l’esplanade du Palais des Congrès de Lomé. Vendredi, le représentant du chef de l’Etat, le ministre Kodjo Adedzé en charge du Commerce, a procédé à l’ouverture officielle dudit salon.

Le coton, communément appelé l’or blanc est à l’honneur à Lomé. Placée sous le thème « Industrie du pagne en Afrique : innovation et intelligence collective au service de l’autonomisation des femmes et des jeunes », la 8e édition du SITA vise essentiellement à promouvoir le développement du textile africain en vue de la création d’une industrie textile porteuse d’espoir pour l’agriculture et l’économie africaine.

Cette messe internationale qui va durer trois jours, c’est-à-dire du 04 ou 06 novembre prochain, réunit de nombreux acteurs de la filière textile venus de plus 30 pays du continent, notamment le Ghana, le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Nigéria, le Niger, le Cameroun, la Gambie, le Sénégal, le Liberia, le Mali, le Burkina, le Tchad, le Centrafrique, la Guinée, Guinée Bissau, Guinée Equatorial, le Congo, le RD Congo, le Gabon, l’Ethiopie, le Kenya, le Zimbabwe, Afrique du Sud, Ile Comores, Eswatini, Djibouti, Botswana et bien sûr le Togo.

« La présence de tous ici est le témoignage vivant de ce que la culture africaine transcende les frontières géographiques et survie à toute civilisation. Notre pays se prête aujourd’hui comme cadre de la valorisation du textile africain par la volonté de fédérer l’imaginaire africain dans notre capitale, Lomé. Cet évènement est l’une des traditions factuelles de la consciente recherche du mieux-être des africains en général et des togolais en particulier », a indiqué Kodjo Adedzé.

Plusieurs activités vont meubler cette 8e édition du Salon international du textile africain (SITA). Et elles sont ouvertes au public. Au cours de ces 3 jours, en dehors des expositions-ventes du textile africain, il y aura une formation qualifiante en E-commerce dispensée par des experts expérimentés dans une thématique d’actualité afin de renforcer la résilience des acteurs du textile, une conférence internationale qui rassemble les experts des différents domaines pour réfléchir collectivement afin de produire de la connaissance utile à l’essor de la filière, et des défilés de mode grand public. Pour clôturer en beauté ce salon, les organisateurs ont prévu une grande soirée dénommée « Nuit du coton » qui joint l’utile à l’agréable en offrant un cadre de reconnaissance internationale pour tous ceux qui se sont fait remarqués positivement dans la promotion du textile et dans l’accompagnement de la créativité africaine.

« Cette diversité des activités vise surtout à valoriser le travail des acteurs africains du textile, de renforcer leur capacité afin de faire face à la forte concurrence internationale et de toucher un public varié », a confié le commissaire général du SITA, le burkinabé Abdoulaye Mosse.

Vendredi, deux activités phares ont marqué la cérémonie d’ouverture de cette 8e édition du Salon international du textile africain (SITA). Il s’agit de la coupure du ruban symbolique donnant le ton aux festivités et la parade internationale des tenues traditionnelles et industrielle africains exécutée par les acteurs présents à ce salon. Habillés en tenues traditionnelles de leur pays respectif, ces hommes et femmes ont défilé devant le public, au rythme des musiques propres à leur pays. Le spectacle était magnifique et avait reçu des tonnerres d’applaudissements.

Notons que la cérémonie d’ouverture de la 8e édition du SITA à Lomé s’est tenue en présence du ministre de la Culture et du Tourisme Dr Pierre Kossi Lamadokou, du ministre en charge de l’Investissement Mme Rose Kayi Midevor, du ministre en charge de l’Artisanat Kokou Eké Hodin, des députés et des membres du corps diplomatique.

Source : icilome.com