Togo- Séminaire gouvernemental: La propagande continue

0
121

Le chef de l’État, Faure Essozimna Gnassingbé et son gouvernement étaient  à Aného les 15 et 16 mars 2024 où ils ont tenu leur premier séminaire gouvernemental de l’année.

Selon le site de la Présidence de la République, au cours des travaux, « les membres du gouvernement ont procédé à l’examen des projets, programmes et réformes prioritaires en cours, à l’analyse des principales réalisations et défis à relever particulièrement dans les domaines de l’agriculture, l’accès à l’eau, l’accès universel de soins de santé et de l’éducation. Une attention particulière a été également portée sur les nouveaux modes d’intervention de l’État notamment l’agence de transformation agricole, une initiative présidentielle mise en place en 2023 pour réduire la pénibilité, promouvoir la mécanisation et l’irrigation, augmenter la productivité et améliorer les revenus des producteurs ».

Ainsi, voici en résumé ce qui a motivé le déplacement de l’Exécutif ces deux derniers jours à Aného. Un énième séminaire dispendieux sur fond de propagande et de gabegie au nom de la fameuse Feuille de route gouvernementale. Et la pagaille continue.

Sur les images prises lors de cette réunion, on note, parmi les membres du gouvernement, la présence de l’économiste Carlos Lopes et de l’ancien directeur du Fonds monétaire international (FMI) Dominique Strauss-Kahn. Deux retraités (Blancs) recyclés par Faure Gnassingbé comme conseillers spéciaux, rémunérés aux frais du contribuable togolais. On vous laisse imaginer la bagatelle qu’il faut débourser pour déplacer et loger ces fameux « spécialistes internationaux de renom » (sic).

Pour un pays dont la dette totale s’élève à 3 334,9 milliards de FCFA, l’Etat ne devrait pas se permettre certains folklores. La mise en œuvre de la fameuse feuille de route gouvernementale semble progresser uniquement sur le papier. Son exécution sur le  terrain reste, pour le  moment, invisible à l’œil nu. Ces multiples séminaires gouvernementaux ne sont rien d’autre que de la propagande et du tourisme gouvernemental.

Source : icilome.com