Togo-Qui est Fabrice Kakli, un participant aux Journées mondiales de la jeunesse ?

0
305

Des millions de jeunes du monde entier (sont) à Lisbonne, au Portugal, pour vivre les Journées Mondiales de la Jeunesse (JMJ) du 25 juillet au 6 août prochain. Parmi eux, Fabrice Kakli, Togolais de 27 ans, sélectionné comme volontaire international aux JMJ Lisbonne 2023. Portrait.

« Une grâce divine. » Fabrice Koffi Kakli ne cache pas son enthousiasme : cet été, il participera aux Journées mondiales de la jeunesse (jeunesse) à Lisbonne en tant que volontaire international. Pour le Togolais de 27 ans, le pèlerinage vers la capitale portugaise marque l’aboutissement d’un processus de plusieurs années.

Pour le fidèle de la paroisse Christ-Roi d’Adétikopé, à une vingtaine de kilomètres au nord de la capitale togolaise, tout a commencé en 2020 « grâce à la confiance et au regard bienveillant » de son curé, le père Dominique Rosario Agbalenyo, alors aumônier des jeunes. Grâce au prêtre, explique-t-il à La Croix Africa, « j’ai eu la chance de participer au forum « De Panama à Lisbonne » organisé par le Vatican sous forme de visioconférence, un moment de bilan par rapport aux JMJ de Panama avec des ateliers préparant la rencontre avec le pape à Lisbonne ».

« Être le visage des JMJ »

C’est après plusieurs sessions de formation en ligne, que Fabrice Kakli est confirmé en janvier 2023 dans ce volontariat qu’il exerce dès lors. L’engagement des volontaires internationaux a en effet commencé et se poursuit à travers des séances de prières, des formations en ligne sur la mission du volontaire et à travers des bulletins d’information.

« La mission du volontaire, c’est d’être le visage des JMJ ; chercher à être attentif à chaque pèlerin, en se donnant et en servant chaque pèlerin dans tout ce dont il a besoin », détaille Fabrice. Le comité d’organisation l’a classé dans l’équipe en charge de la logistique lors des JMJ avec des missions spécifiques telles que : guider et soutenir les pèlerins ayant des besoins spéciaux, aider à la gestion des transports en commun et faciliter la mobilité des pèlerins, assurer la mise en place, le démontage et la maintenance des lieux, etc.

Ainsi, le volontaire des JMJ est appelé à agir en tant que « gardien de l’œuvre de Dieu » en prenant soin des espaces, en combattant la culture du gaspillage, en étant attentif à la production de déchets et en faisant un usage rationnel de l’eau, dans l’esprit de conversion écologique.

Secrétaire des éditions L’Harmattan Togo

Très actif au sein de cette communauté chrétienne, Fabrice est membre de la chorale Vierge du Cénacle, de la commission paroissiale « Œuvre et pastorale familiale » et secrétaire général du Conseil de coordination de l’action catholique des jeunes. Titulaire d’une licence en lettres modernes, il est également secrétaire des éditions L’Harmattan Togo, enseignant de français dans un lycée et animateur-présentateur d’événements. Ce sont autant de compétences qu’il entend mettre au service des futurs pèlerins de Lisbonne.

Pour la marraine de Fabrice, Honorine Seïbou, la sélection de son filleul comme volontaire est logique. « C’est un jeune serviable et très dévoué », salue-t-elle. « J’aime particulièrement son franc-parler surtout quand on lui demande un service ». « Fabrice est un jeune disponible qui rend beaucoup de services à la paroisse et au-delà », confirme Françoise Natta, une paroissienne d’Adétikopé.

africa.la-croix.com (tire changé)

Source : icilome.com