Home Economie Togo : que cherchent les investisseurs britanniques à Lomé ?

Togo : que cherchent les investisseurs britanniques à Lomé ?

0
535
Togo-2-Fevrier-1.jpg

http://gtaassurancesvie.tg

Au Togo, le ministère chargé de la promotion des investissements a ouvert ce jeudi 09 février 2023, une rencontre de deux jours, avec des investisseurs britanniques présents au Togo.

C’est dans le cadre d’une mission commerciale et d’investissement du fonds d’investissement DMA Invest, à travers plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest et Centrale, avec l’appui du britannique UK Export Finance (UKEF).

Les travaux de deux jours ont été ouverts par un panel inaugural de haut niveau, dirigé par Rose Kayi Mivedor, avec à ses côtés les représentants des institutions précitées, du patronat togolais, et d’Orabank Togo (Guy Martial Awona). C’était en présence d’une flopée d’acteurs du secteur privé et public togolais, entrepreneurs, fonctionnaires, experts du développement et de la gestion publique, acteurs de la société civile et investisseurs locaux.

« Un programme court mais efficace, fait d’une table-ronde de promotion des investissements et de sessions B2B et BtoG nous permettra d’apporter davantage de lumière et plus d’informations aux chefs d’entreprises britanniques sur les opportunités d’investissement et possibilités de partenariat avec les structures de l’État et le secteur privé, dans les réseaux,  les secteurs de l’eau, de l’agriculture, de la construction et de la santé, des mines, des services , de la logistique , etc. », a annoncé Rose Kayi Mivedor, à l’ouverture des travaux.

« L’objectif est de promouvoir l’attractivité du Togo auprès des investisseurs, des institutions clés du Royaume-Uni et exposer la vision de développement durable inclusive à ses patients investisseurs », a ajouté la ministre. 

La première journée d’échange a ainsi été marquée par des tables rondes où le secteur privé du Togo, ainsi que les entrepreneurs du pays, ont pu présenter les opportunités d’investissement au Togo. 

Le secteur public, à travers les représentants de divers ministères, a présenté des opportunités d’investir, comme sur des Projets de traitement des eaux usées, les projets de dédoublement de la nationale N1, ou encore dans les secteurs de l’énergie.

Le point de vue du secteur privé a été présenté notamment à travers des discussions avec des acteurs comme Aimée Abra Tenu, entrepreneure togolaise directrice de Kari Kari Africa, Samuel Mivedor, Directeur Général du fonds d’investissement togolais, Togo Invest, Guy Martial Awona, Directeur Général d’Orabank Togo, Thierry Metzger, Directeur pour l’Afrique d’Intertek, Me Martial Akakpo du Bureau d’avocats Martial Akakpo, et Steve Gray, de UKEF Afrique de l’Ouest.

Cette mission d’exploration commerciale et d’investissement intervient quatre mois après la participation du Togo au Forum sur le commerce et l’investissement consacré aux États franco-britanniques de l’Afrique de l’Ouest et du Centre, en octobre dernier, en marge de l’adhésion du pays au Commonwealth.

Du reste, l’an dernier, à la fin du 3è trimestre 2022, le Togo avait mobilisé environ 107,1 milliards FCFA d’investissements, selon les données du ministère de la promotion de l’investissement, un montant couvrant 24 projets d’investissement.

Avec Togo First

Source : Togoweb.net