Home Société Togo : quand le syndrome de la dictature s’éparpille partout

Togo : quand le syndrome de la dictature s’éparpille partout

0
400
Faure-en-Conseil-des-ministres.jpg

Publicités

Le régime des Gnassingbé au Togo continue de prospérer avec une cohorte de griots politiques qui ne cesse de s’étendre, notamment depuis l’accession au pouvoir du fils. Les louanges serviles inondent désormais le paysage politique, touchant ministres, députés, présidents d’institutions, et même des chefs d’entreprise. À l’approche des élections, le larbinisme politique atteint son paroxysme.

Des griots politiques, le royaume des Gnassingbé en regorge à gogo depuis le temps du père. Mais avec l’arrivée du fils, la famille des griots s’agrandit de plus en plus. Le griotisme morbide tient tout le monde : ministres, députés, présidents d’institutions, des directeurs de sociétés, etc. A l’approche des élections, le larbinisme bat son plein.

Et ces ministres ne manquent aucune occasion encenser leur champion ou leur « Messi » comme le dirait l’autre. Lundi, le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya, a signé un accord avec ASKY permettant ainsi à l’Etat togolais de faire son entrée dans cette compagnie aérienne

Pour le ministre, il s’agit d’un « signal fort envoyé aux investisseurs nationaux et internationaux, quant à notre engagement et à la volonté du Chef de l’Etat envers le secteur privé ainsi que notre volonté de créer un environnement favorable aux investissements et de renforcer l’intégration économique régionale ».

Il s’agit d’une prise de participation à hauteur de 6 milliards FCFA, représentant 600.000 actions. Soit, 14,39% du capital de la compagnie. En clair, le 228 a donc pris des parts dans la compagnie ASKY.

Un moment à ne surtout pas rater pour les ministres de Faure. Depuis lundi, les titres ronflants, les discours creux, les louanges à quatre ont repris de plus belle. Il est vrai que le larbinisme ne s’est jamais arrêté, mais on dirait que la signature de cet accord a rouvert les vannes. Les griots et autres troubadours ont recommencé à saouler les Togolais avec leurs rhétoriques à deux balles « sous l’inspiration du président », « vision inégalée du chef de l’Etat », « grande ambition du chef de l’Etat », etc.

Tout le monde veut plaire à l’apprenti Tsar. De la première des Ministres au simple ministre délégué, ils abreuvent les populations de ces formules et louanges endiablées à couper le souffle. Les slogans en l’honneur de l’homme Faure retentissent dans tous les discours. Bientôt les Togolais vont devoir se marier « sous l’impulsion du Chef de l’Etat ».

Ne manquez plus l’actualité du Togo et du monde, rejoignez notre groupe

Source : Togoweb.net