Togo – Prof. David Dosseh au régime RPT-UNIR : « Revendez ce logiciel Pegasus et achetez-nous un scanner »

Dans une interview accordée au confrère Togovision.com, Prof. David Dosseh du Front Citoyen Togo Debout (FCTD) revient sur cette affaire d’espionnage du régime RPT-UNIR révélée par les journaux Le Monde et The Guardian.

Le praticien regrette le fait le pouvoir de Faure Gnassingbé débourse des milliards de francs CFA pour espionner les Togolais, alors que le pays n’a même un seul hôpital digne de ce nom. Il demande au gouvernement togolais de revendre ce logiciel et d’utiliser cet argent pour équiper les hôpitaux du pays, surtout le mouroir qu’est le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Sylvanus Olympio de Tokoin.

« Pour faire l’acquisition d’un logiciel espion comme Pegasus, je suis sûr qu’il a fallu débourser beaucoup d’argent. Alors on est prêt à débourser autant d’argent pour espionner, pour expier notre vie professionnelle et privée, plutôt que de mettre ces ressources à disposition de la nation. Le CHU Tokoin de Lomé, c’est là où je travaille. Et cela fait des années que nous n’avons pas de scanner. Revendez ce logiciel Pegasus et mettez cet argent pour nous offrir au moins un scanner », a lancé Prof. David Dosseh à l’endroit des autorités togolaises.

Et d’ajouter : « Nous avons actuellement toutes les difficultés à avoir les masques de protection dans les structures sanitaires. Vendez votre logiciel Pegasus et achetez-nous des masques. J’ai des collègues du bloc opératoire qui sont infectés par le virus. On ne le dit pas, mais c’est la réalité. Ils sont atteints par le Coronavirus. Donnez-nous au moins les moyens de protection. Aujourd’hui quand j’opère, je m’énerve, parce que les pinces ne tiennent pas. Les pinces que nous avons ici datent du Mathusalem. On est fatigué de travailler avec ces genres de matériels, alors vendez votre logiciel Pegasus et achetez-nous des matériels afin qu’on puisse travailler ».

Rappelons que Prof. David Dosseh du Front Citoyen Togo Debout fait partie de ces personnalités publiques qui auraient été espionnées par le régime cinquantenaire de Faure Gnassingbé.

Godfrey A

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.