Togo – Pegasus : L’Eglise ne veut pas lâcher prise

L’affaire Pegasus ne finit pas de faire des émules au Togo. Des jours après cette révélation, des voix continuent de s’élever pour dénoncer l’espionnage dont ont été victimes plusieurs personnalités dont des religieux catholiques. Des entités critiques parmi lesquelles, des fidèles laïques catholiques. Ces administrés de l’épiscopat togolais n’y vont pas du dos de la cuillère pour fustiger la méthode décriée du régime cinquantenaire du père au fils.

Le courroux des fidèles laïques catholiques

Après la révélation faite, le 04 août 2020 par le Quotidien français «Le Monde», dans sa parution N° 23507, enquête réalisée avec le Quotidien britannique «The Guardian», nombreuses sont les personnes tant morales que physiques qui ne décolèrent toujours pas.

Dans une déclaration commune en date du 20 août 2020, quatre associations regroupant des fidèles laïques catholiques du Togo fustigent l’espionnage des opposants, religieux et acteurs de la société à l’aide du logiciel Pegasus. En effet, d’une seule voix, le Mouvement des cadres catholiques du Togo (Mccatho), le Renouveau charismatique catholique du Togo (Rcc), la Fédération des organisations féminines catholiques du Togo (Fofcatho) et la Fédération des associations et mouvements catholiques du Togo con-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.