TOGO – OÙ SONT LES ASSOCIATIONS DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

OÙ SONT LES ASSOCIATIONS DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP ?

La fois dernière, un camarade me dit :
« Ça fait plusieurs fois qu’on t’arrête . Mais , jamais nous ne voyons des associations de personnes en situation de handicap manifester leur solidarité autour de toi .
Avec ton dernier séjour de neuf jours en détention dans la main de ce système. C’est étonnant que nous n’ayons vu aucune action des organisations de personnes en situation de handicap.
Et pourtant ces organisations parlent de l’inclusion tous les temps . Alors qu’en voyant tout ce que tu fais avec nous , tu es la preuve vivante de l’inclusion de la personne en situation de handicap ».

Cette pensée, analyse du camarade m’a fait beaucoup réfléchir.

Depuis le cour primaire jusqu’à aujourd’hui , aucune organisation n’est là pour m’apporter un quelconque soutien.

À la prison civile en décembre 2021, je me suis dit, qu’au moins, les organisations de la personne en situation de handicap vont agir aussi pour ma libération.

De retour, j’ai constaté qu’il n’y a eu aucune action de leur part .

Même une visite informelle à la maison , je ne les ai pas vu .

Mais le travail de la plupart des organisations de la personne en situation de handicap c’est qu’à la fin qu’il y a l’acceptation et de l’autonomisation.

Or , l’engagement d’une personne en situation de handicap dans l’activisme politique , va amener beaucoup de gens à s’habituer à la question de la mobilité , l’accessibilité et l’inclusion.

Mais le constat au Togo , malgré le travail concret que nous faisons à travers l’organisation des activités pour l’émancipation mentale , pour le respect des droits de l’Homme.
Nous sommes inexistants pour les organisations de personnes en situation de handicap.

Elles font des programmes sur le regard de l’autre , la discrimination….

Mais en lançant un regard sur mon parcours jusqu’à aujourd’hui, je pense que je suis arrivé à se faire accepter , respecter chez les frères et sœurs « valides » ainsi que les organisations citoyennes par mes différents engagements.

Nous avons participé à des activités et grâce à notre présence , ça à pousser l’ambassade des USA a fait la rampe à American Corner…

Nous nous sommes fait connaître grâce à nos écrits et engagements dans des mouvements citoyens.

Mais ceci n’a pas attiré le regard des organisations de personnes en situation de handicap du Togo.

Alors que , si vous passez dans la rue , des hommes et femmes vous approchent , vous saluent et vous encouragent pour les idéaux que nous défendons.

Ces hommes et femmes que les associations de personnes en situation de handicap ciblent pour les amener à avoir un regard nouveau et agir pour l’automatisation .
Eux , ils m’acceptent et se soucient plus de moi que les organisations censées être là pour les personnes en situation de handicap.

Une personne en situation de handicap doit pouvoir adhérer une association qui s’occupe exclusivement de leur cas avant de pouvoir être prise en compte ?

Ou quand une personne en situation de handicap par son propre travail s’émancipe et se fait accepter comme elle est.
Elle est exclue totalement du champ d’action des organisations de la personne en situation de handicap ?

En analysant, mes implications dans les activités de défense des droits de l’Homme, c’est ce qu’on peut parler de l’inclusion de la personne en situation de handicap dans sa société.

Mais dommage que je me sens rejeté par les organisations de personnes en situation de handicap.

Il suffit que je vais chez un photographe à la foire Adjafi et de me faire photographier.
Et de publier la photo sur ma page Facebook ( fovi katakou ) et de susciter plusieurs réactions des internautes.

Ceci a fait germer un projet dans la tête du photographe . Où il a pris plusieurs personnes en situation de handicap en photo. Des photos qui expriment la vision , les passions des différentes personnes en situation de handicap.
Ces photos furent exposées à plusieurs endroits , pour amener les uns et les autres à avoir un regard différent sur le handicap.

Un frère en situation de handicap, qui rampait plusieurs années durant à terre , grâce à nos actions, en trois jours nous avons mobilisé des fonds sur les réseaux sociaux pour lui acheter un nouveau fauteuil roulant .

Nous avons fait le déplacement jusqu’à KETAO pour visiter un frère en situation de handicap qui a un besoin de fauteuil roulant. Nous lui avons apporté un fauteuil roulant.

Au niveau de la société globale nous intervenons et dans le domaine de l’handicap nous agissons également.

Dans la rue , vous voyez une personne avec le physique bien battit , s’approcher de vous et vous dites : « fovi katakou , nous sommes derrière vous » .
Et l’idée qui me vient , en esprit : « Comment un Homme comme lui peut dire qu’il va être derrière moi qui ne marche pas. Et qui a toujours besoin de plusieurs personnes pour satisfaire ses besoins » .

Mais cette phrase signifie simplement l’aboutissement d’un travail qui fait disparaître l’handicap aux yeux des gens.

Et pourtant je suis ignoré , par les organisations censées d’utiliser certaines personnes en situation de handicap pour motiver et donner l’espoir aux jeunes frères et sœurs vivant avec un handicap et à leurs parents.

N’attendez pas que la nourriture soit presque prête , avant de chercher à venir.
A ce moment-là , ça sera très tard .

Aujourd’hui je suis disposé à utiliser ma situation pour motiver , encourager les autres frères et sœurs en situation de handicap.
Mais demain, avec les activités, allons nous avoir encore votre disponibilité ?

Nous sommes une génération de résultats positifs.
La victoire est la nôtre maintenant.

fovi katakou ( b-a-b-a, RAL)
Nature-Homme-Societe

Source : icilome.com