Togo- Message du gouvernement d’Agbéyomé Kodjo

0
112

DÉCLARATION DU 09 AVRIL 2024 DU GOUVERNEMENT LEGITIME DU TOGO

 TOGO : IRRÉVERSIBILITÉ DU NOUVEAU CYCLE DE CHANGEMENT ET PRIORITÉ AU COEUR ÉVEILLÉ !

« Ce n’est qu’à travers les difficultés et les souffrances qu’un être humain est capable d’atteindre le chemin qui lui est destiné, menant à la Lumière. »

Le Gouvernement légitime du Togo a pris acte de l’appel interjeté le mardi 09 avril 2024 par le Procureur de la République, M. Talaka Mawama, contre la décision du Tribunal de première instance de Lomé de relaxe des six responsables de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK), membres de L’Ugence Républicaine (UR) arbitrairement détenus depuis le 03 avril 2024 dans le cadre de la sensibilisation au marché d’Akodésséwa contre lecoup d’État constitutionnel opéré nuitamment le 25 mars 2024 par une Assemblée nationale dont le mandat était échu depuis le 30 décembre 2023.

Le Gouvernement légitime du Togo exprime sa Profonde gratitude à toutes les bonnes volontés qui ont œuvré à ce que force soit au droit avec l’acquittement de Mme Dovi Amouzou, MM Paul Missiagbeto, Silvère Sodjavi, Désiré Soussoukpo, Obi Wolou, Espoir Togbonou, les héros de la Nation qui au prix de leur Dignité et de leur Liberté ont défendu corps et âme la sacralité de la Constitution du 14 octobre 1992 et la Souveraineté du Peuple togolais dans le choix du Président de la République consacré par l’article 59 qu’aucun verrou ne peut sauter en dehors d’un référendum populaire.

Le Gouvernement légitime du Togo salue le patriotisme du Conseil d’avocats nationaux qui a défendu avec brio pro bono les six Patriotes souverainistes, prouvant ainsi que maintenant plus que jamais sur la Terre de nos Aïeux, la priorité doit être au Cœur Éveillé face à l’irréversibilité du nouveau cycle de changement auquel le Togo ne saurait et ne pourrait se soustraire quoique fassent les forces obscures prédatrices coalisées.

Le Gouvernement légitime du Togo tout en remerciant le Souverain Peuple togolais, les Panafricanistes et Ami.e.s du Togo pour leur mobilisation, rend un vibrant hommage à la Ligue Togolaise des Droits de l’Homme (LTDH) et aux avocats qui ont honoré la République et la Nation tout entière notamment Me Emilie Azibli, Me Valérie Akakpo, Me Elom Kpadé, Me Claude Amega et Me Sylvain Attoh Mensah.

Le Gouvernement légitime du Togo dénonce avec la dernière vigueur l’instrumentalisation des institutions de la République par l’invétéré putschiste Faure Gnassingbé et son gang, et relève avec force que le 6ième coup d’État depuis le 22 février 2020 ne saurait en aucun cas passer.

Face à cette situation anticonstitutionnelle périlleuse dans un contexte manifeste d’inversion des valeurs républicaines, le Gouvernement légitime du Togo lance un vibrant appel aux populations togolaises sur toute l’étendue du territoire national et dans la diaspora afin qu’elles se désolidarisent de tous les chefs traditionnels qui cautionnent le coup d’État constitutionnel, et qu’elles dénoncent à la face du monde par tous les moyens les consultations populaires organisées précipitamment par une Assemblée nationale illégale et divisée.

Le Gouvernement légitime du Togo constate et déplore la gouvernance à la renverse de notre pays par des putschistes ineptocrates qu’il urge de mettre hors d’état de nuire conformément aux dispositions de l’article 150 de la Constitution de la République.

Le Gouvernement légitime du Togo rappelle à l’opinion publique nationale et internationale que la diversion de la révision anticonstitutionnelle ne saurait occulter le bicéphalisme politique auquel est confronté notre pays suite au quintuple coup d’État électoral, militaire, judiciaire, médiatique et diplomatique opéré au terme de la présidentielle du 22 février 2020 avec le soutien de premier plan de la France. Encore moins l’impératif catégorique de l’implémentation du triptyque Transition-Constituante-Refondation Éthique du Togo largement plébiscité le 22 février 2020 par le Souverain Peuple togolais !

Le Gouvernement légitime du Togo relève que les faisceaux de preuves établies en sa possession fondent l’introduction prochaine d’une requête de révision des deux arrêts contradictoires sur les résultats définitifs du dernier scrutin présidentiel rendus en mars 2020 par la Cour Constitutionnelle togolaise relativement à la victoire apocryphe de Faure Gnassingbé qui demeure comptable de crime imprescriptible depuis le 05 février 2005.

Le Gouvernement légitime du Togo exprime sa profonde gratitude à l’Organisation Néopanafricaine de Souveraineté (ONS) qui vient de mettre sur pied une Task Force Juridique en vue de la judiciarisation devant les juridictions internationales de l’atteinte à la Souveraineté du Peuple togolais dont sont responsables tous les députés ayant participé en pleine conscience au vote anticonstitutionnel du 25 mars 2024 en violation des dispositions des articles 52, 59 et 144 de la Constitution togolaise de même que de l’article 1er, alinéa c sur la Convergence constitutionnelle du Protocole de la CEDEAO A/SP1/12/01 sur la démocratie et la bonne gouvernance additionnel au Protocole relatif au mécanisme de gestion, de prévention et de règlement des conflits, de maintien de la paix et de la sécurité qui interdit “tout changement anticonstitutionnel”.

Le Gouvernement légitime du Togo invite les médias nationaux et internationaux à la conférence de presse du jeudi 11 avril 2024, 14h GMT qu’organise L’Urgence Républicaine au siège de la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) sis à Djidjolé  pour situer l’opinion nationale et internationale sur la suite de la riposte tendant à faire échec au coup d’État constitutionnel du 25 mars 2024 sur lequel la communauté internationale est aphone jusqu’à ce jour

ENSEMBLE DEBOUT, LUTTONS SANS DEFAILLANCE POUR LA SOUVERAINETE INTEGRALE DU TOGO (SITO) !

SEM Ben Koffi DJAGBA

Premier ministre, Chef de Gouvernement

Source : icilome.com