TOGO – Mens sana in corpore sano, Acte 1

Dans ce petit pays d’Afrique de l’Ouest, les dirigeants ne badinent pas avec le bien-être de la population. La dernière trouvaille du gouvernement togolais s’appelle les « Journées Nationales du Sport » dont l’acte 1 est prévu ce samedi 24 Septembre 2022 de 7h00 à 10h00 sur toute l’étendue du territoire national.

L’importance de cette décision nécessitait un communiqué gouvernemental en bonne et due forme. Ainsi « dans la dynamique de contribuer à l’amélioration du bien-être et de la santé physique, psychique et psychologique des populations », le gouvernement « invite tous les concitoyens et concitoyennes, drapés, chacun de sa tenue de sport, à sortir massivement et se diriger vers les points de départ préalablement définis par leurs Mairies de résidence afin de participer » ce samedi 24 Septembre « activement à cette célébration et de contribuer à sa réussite ».

La tradition sportive populaire observée par les togolais sur leur propre initiative ne date pas d’aujourd’hui. Il est courant d’observer sur les nombreuses artères de la ville de Lomé et celles des autres villes du pays, de nombreux togolais d’âges diverses s’adonner à la « course à pied » ou à la « marche rapide » ou encore de petits exercices physiques improvisés. La démarche du gouvernement est-elle une institutionnalisation républicaine d’une pratique populaire déjà ancrée dans les habitudes.

Tout compte fait, cela fait bien longtemps qu’au Togo le ridicule ne tue pas. S’il est bien vrai qu’il faut « un esprit sain dans un corps sain », la santé psychique et physique des togolais passent aujourd’hui par l’amélioration de leurs conditions de vie sociale, économique, sanitaire. A la veille de la rentrée scolaire, ce ne sont pas quelques heures d’activités sportives qui vont « soulager l’esprit abattu d’un parent d’élève » perdu dans ses pensées car les enfants n’ont pas encore toutes les fournitures scolaires.

Encore une autre diversion dans la République des distractions.

Barth K.

Source : icilome.com