Togo – Manque de personnel soignant dans les hôpitaux publics : Prof David Dosseh raconte le quotidien d’un chirurgien

Le Coordonnateur des UST Prof David Dosseh, abordait jeudi 03 décembre 2020, les défis liés au sous-effectif du personnel soignant dans les hôpitaux publics du Togo. Une situation qui entrave la prestation de service dans ces centres de santé. Prenant l’exemple d’un ses collègues chirurgiens, le Prof Dosseh a levé le voile sur le calvaire quotidien du personnel soignant.

« Il y a un collègue chirurgien qui a fait une intervention en urgence, dans le cadre d’un accident de la voie publique. Un blessé a eu une section d’une artère, et donc on a fait appel à ce collègue spécialiste. Il a pu réparer cette artère dans les conditions difficiles. Mais dans la suite, il fallait qu’il y ait une injection spéciale à ce patient pour pouvoir lui sauver sa jambe. On s’est rendu très vite que parfois les soins ont été faits, et parfois ils ont été couchés sur le papier, mais ils n’ont pas été faits en réalité. Il a fallu se rendre à l’évidence », a confié Prod David Dosseh.

L’infirmier était seul pratiquement pour quatre-vingts (80) patients à gérer parce qu’il n’y a pas suffisamment d’effectif (…) Il y a des jours il arrivait à faire tous les soins réellement, mais parfois il est obligé de cocher certains soins comme étant faits, mais il ne les faisait pas parce qu’il était seul pour faire les pansements, pour faire les injections, pour s’assurer que les comprimés ont été pris, pour faire les perfusions, etc. », a confié Prof David Dosseh.

Il a poursuivi : « Et donc quand on nous dit qu’il n’y a pas suffisamment d’argent pour recruter du personnel alors que cet argent est détourné à d’autres fins, vous comprenez qu’il est important que la société civile se réveille, discute pour voir comment est-ce que l’Etat lutte contre la corruption et les infractions assimilées, ce que la société civile peut faire pour que cette lutte soit davantage efficace et permette de répondre aux vraies préoccupations des citoyens que nous sommes».

Notons que ces propos, le chirurgien les tenait dans le cadre d’une rencontre organisée jeudi dont le thème retenue pour l’occasion était : « Lutte contre la corruption au Togo ».

Il s’agissait d’une table ronde, fruit de la collaboration entre le Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT), la Synergie des travailleurs du Togo (STT), les Universités sociales du Togo (UST) et Urgence Togo Germany (UTG) pour trouver des solutions au fléau.

NK-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.