Togo : Manifestations nationales du PNP en suspense, appel de dernière heure des OSC aux autorités

2732

Tikpi Atchadam, le leader du PNP Search PNP et Yark Damehane, le ministre de la Sécurité

Vendredi 18 Août 2017 – A moins de 24 heures des manifestations nationales annoncées par le parti togolais de l’opposition, le Parti National Panafricain (PNP), les autorités et les organisateurs ne trouvent toujours pas un terrain d’entente. Devant cet antagonisme et pendant que les uns et les autres campent sur leur position, les Organisations de la société civile ont lancé un appel au respect des droits de l’homme dans le pays et à éviter des dérapages.

Les manifestations nationales prévues pour ce samedi 19 aout sont annoncées pour se tenir cinq villes à savoir Lomé, Sokodé, Bafilo, Anié et Kara.

En conférence de presse hier jeudi à Lomé, le ministre togolais de l’Administration territoriale, Payadowa Boukpessi Search Payadowa Boukpessi en se fondant sur les dispositions de l’article 12 de la loi 2011-010 fixant les conditions d’exercice de la liberté de réunions a jugé que les itinéraires choisis par le PNP Search PNP pour sa marche risquent de bloquer le pays. Il a par conséquent recommandé un autre itinéraire aux manifestants.

Pour sa part et pour les itinéraires choisis par les organisateurs dans les villes précipitées, le ministre de la Sécurité, Yark Damehane qui a aussi pris part à la conférence de presse a appuyé que « Le gouvernement constate que l’itinéraire prévu par le PNP Search PNP a pour objectif de bloquer le pays et par conséquent leur propose un autre itinéraire ».

De ce constat, les ministres Boukpessi et Damehane ont jugé qu’il est inapproprié qu’un parti politique puisse organiser des marches dans plusieurs villes pour bloquer la national N°1. Pour éviter une telle paralysie de la circulation, le ministre de la sécurité a martelé que les organisateurs doivent se conformer aux dispositions énoncées ou à défaut « la loi va s’imposer ». Et le ministre de la Sécurité d’ajouter que « S’ils s’entêtent, ce n’est pas à l’autorité de reculer ».

Les avis, les suggestions et les mises en garde faits par les deux ministres du gouvernement ne sont pas entendus par les leaders du PNP Search PNP qui maintiennent donc les manifestations prévues pour ce samedi dans le pays.

En justifiant le maintien de la marche en dépit des contre avis émis par les deux ministres, Tikpi Atchadam, le leader du PNP Search PNP a expliqué que « Il n’y a pas d’occupation de la nationale N°1… La marche est maintenue parce qu’il n’y a pas d’occupation de la nationale N°1.
Suite à la sortie des deux ministres, des Organisations de la société civile (OSC) ont réagi par le biais d’un communiqué et ont exprimé « leurs inquiétudes face aux propos de va-t- en- guerre du colonel Yark, de la sécurité… ».

Le communiqué signé par des OSC telles que la LCT, la Solidarité Planétaire, le Rejadd-Togo et l’Action Sud disent craindre le risque de violation des droits humains et appellent les acteurs à un dialogue constructif dans le respect des textes régissant les manifestations sur la voie publique de façon à éviter tout dérapage.

Ces OSC demandent par ailleurs aux autorités que la « sécurité soit garantie pour tous les manifestants » et que les forces de sécurité puissent encadrer « la manifestation du PNP Search PNP enfin d’éviter des dérapages que de chercher à l’étouffer ».

Mensah,

– Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou [email protected]

Koaci.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here