Togo: L’ANC ne veut pas à un lot de calendriers du HCRRUN

0
588

Le principal parti togolais d’opposition, l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), a annoncé avoir retourné un lot de calendriers que le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité (HCRRUN) lui a fait parvenir.

Togo: L’ANC ne veut pas à un lot de calendriers du HCRRUN

Après le refus du don, l’ANC a souhaité que le HCRRUN Search HCRRUN se concentre sur sa mission qui est celle de lutter contre l’impunité et ’œuvrer à la réconciliation nationale, à la paix civile et à la stabilité politique.

L’ANC après avoir décrit la nature du cadeau a nourri des griefs contre le distributeur mieux l’expéditeur du cadeau.

Dans un communiqué rendu public à Lomé, Patrick Lawson-Banku, le premier vice-président de l’ANC a relevé à l’adresse du HCRRUN Search HCRRUN qu’ « Il est totalement inacceptable qu’au moment où des milliers de personnes, affectées par les massacres de populations … votre institution, dont la mission essentielle est précisément la ‘’réparation des victimes’’, commande à grands frais, des cadeaux de luxe, des calendriers et autres gadgets largement distribués dans les administrations, les sociétés d’Etat, le corps diplomatique, les ODDH ainsi que les autres institutions ».

En dénonçant la conception de ces calendriers, l’ANC a fait savoir qu’elle ne peut cautionner une telle démarche qui n’est rien d’autre qu’un gaspillage des deniers de l’Etat pour des initiatives sans aucun rapport avec les missions légales fondamentales du HCRRUN. Au regard de cette situation, le parti orange a estimé que « Dans ces conditions, l’ANC se voit dans l’obligation de vous retourner le lot de calendriers en cause ».

Le parti présidé par Jean-Pierre Fabre a profité du refus de prendre les calendriers pour demander au HCRRUN Search HCRRUN « de se ressaisir et de prendre, pour la mener résolument à bien, la réelle mesure de sa mission, principalement liée à la lutte contre l’impunité et aux réparations que des populations martyrisées, traumatisées et meurtries, attendent désespérément ».

Source : Mensah, Koaci

27Avril.com