Togo – L’opposant Gabriel Agbéyomé KODJO décède loin de sa terre natale

0
392
Agbéyomé Kodjo

Gabriel Messan Agbéyomé KODJO, l’un des rares hommes politiques togolais à avoir fait l’expérience du pouvoir aux côtés de Feu Eyadéma GNASSINGBE et celle de l’opposition au régime de son fils Faure GNASSINGBE, a quitté le monde des vivants ce dimanche 03 mars 2024 à l’âge de 69 ans.

Le choc provoqué par cette information qui s’est répandue telle une trainée de poudre dans la soirée de ce dimanche 03 mars 2024 a conduit de nombreuses personnes à ne pas y croire. Malheureusement, elle est confirmée par des sources proches.

L’ancien Premier Ministre togolais, poussé à l’exil depuis la présidentielle de 2020, est décédé à l’hôpital  des suites d’un malaise survenu le samedi 02 mars.

Alors que certaines sources annonçaient son retour très prochainement avec le risque d’être incarcéré, ce sera finalement son corps sans vie qui risque d’être rapatrié au Togo. Une fin de parcours très triste pour un « grand » personnage de la vie politique et publique du Togo, à l’image de Monseigneur Philippe Fanoko KPODZRO, son mentor aux dernières présidentielles de 2020 sous la bannière de la « Dynamique Monseigneur Kpodzro » (DMK), qui également est décédé en exil le 09 janvier dernier.

Gabriel Messan Agbéyomé KODJO, né le 12 Octobre 1954 à Tokpli dans la Préfecture de Yoto, a eu un parcours politique assez atypique. A 34 ans, il rentre au gouvernement en 1988 comme Ministre de la Jeunesse et des Sports, nommé par Feu Eyadéma GNASSINGBE. Sous la coupole de ce dernier, il exercera tour à tour les fonctions politiques de Ministre de l’Administration Territoriale et de la Sécurité, de Président de l’Assemblée Nationale et de Premier Ministre du Togo.

De dauphin pressenti du feu Général Eyadéma, Agbéyomé KODJO deviendra plutôt un « exilé » après des embrouilles avec le camp RPT (Rassemblement du Peuple Togolais). De retour au Togo après le décès du Général Eyadéma GNASSINGBE en 2005, il sera brièvement incarcéré avant d’entamer son parcours d’opposant au régime du fils de son ex mentor.

Au lendemain de la présidentielle de 2020 où il a été porté par la Dynamique Monseigneur Kpodzro (DMK) pour affronter Faure GNASSINGBE aux urnes, Gabriel Agbéyomé KODJO sera arrêté par la Gendarmerie, poursuivi par la justice ; d’où un second exil qui malheureusement lui est fatal.

Source : icilome.com